De nouveaux éléments de jeu pour les groupes d'enfants âgés de 2 à 5 ans et de 5 à 12 ans ont été installés au parc De Lorimier

L’arrondissement du Plateau-Mont-Royal a officialisé la création de quatre nouveaux parcs en plus d’annoncer la réfection de l’espace vert De Lorimier, lors du dernier conseil d’arrondissement.

Sur les quatre nouveaux espaces verts, trois sont déjà aménagés, mais l’administration locale a décidé de les protéger en officialisant leur statut de parc. Le parc LaFrance, déjà largement aménagé par les citoyens depuis 2006, est maintenant protégé. L’organisme chapeautant son développement, Côté cour Côté voisins, réclame depuis 2012 le changement de statut pour l’espace situé entre les rues des Érables, Parthenais, Marie-Anne et l’avenue du Mont-Royal. Pour eux, c’est l’aboutissement d’une longue lutte.

«Nous sommes très contents, parce qu’en zonant parc, ça protège le terrain des risques d’achats ou de la spéculation. En plus, on a eu de la difficulté, dans les dernières années, avec des entrepreneurs faisant passer leurs camions sur l’espace et arrachant, du coup, de la végétation. En devenant un parc, ça assure une collaboration de la Ville, même si nous avions déjà une très bonne écoute de leur part», raconte le président du conseil d’administration de Côté cour Côté voisins, Michel Gagnon.

Ce terrain appartenant à la Ville de Montréal, était vacant depuis 2002. Parmi les initiatives de verdissement, le regroupement citoyen a installé un jardin à papillons, planté des érables et fait de l’agriculture urbaine.

«Nous avons déjà offert de l’aide financière pour des projets aux citoyens s’occupant de l’espace, mais ils continueront à l’aménager comme le cœur leur en dit. Ce changement de statut assure sa préservation et son accessibilité à tous», assure la conseillère d’arrondissement responsable du dossier environnement, Marianne Giguère.

Le second espace vert, l’ancienne portion de rue Franchère, prolongement naturel du Parc Baldwin est, pour sa part déjà verdi et possède une allée piétonne. Encore une fois, le changement de statut consolide son existence en tant qu’espace vert.

Le jardin du Crépuscule figure aussi parmi les trois nouveaux parcs et ses sculptures métalliques continueront d’y trôner.

Un stationnement entre les rues Frontenac et Iberville, appartenant à l’arrondissement et maintenant zoné parc, sera réaménagé.

«On croyait que cet espace était privé, mais en regardant les plans, nous nous sommes aperçus que ça appartient à la Ville. Il est évidemment dans nos plans d’enlever l’asphalte pour la remplacer par de la verdure, mais nous n’avons pas d’échéancier pour l’instant», indique Mme Giguère.

Le parc De Lorimier fait peau neuve
Un montant de 165 000$ a été voté au conseil d’arrondissement du 2 mars pour une mise à niveau du parc De Lorimier. Les travaux auront lieu du 1er mai au 28 août, période durant laquelle l’espace sera fermé. Le plus bas soumissionnaire conforme était 25% en dessous de l’évaluation de l’estimation totale de 207 000$, faite par l’arrondissement.

«C’est un beau parc, mais il est très défraîchi. Les bancs sont abîmés. Au centre, il y a un espèce de rond défait où il y avait probablement une fontaine. Tout cela sera mis à niveau. Il sera malheureusement inaccessible cet été, sauf pour la zone de terrain de jeux, qui n’est pas concernée par la réfection», affirme Mme Giguère.

Le mobilier en place sera complètement remplacé. Les citoyens profiteront donc de dix nouvelles tables de pique-nique, 12 nouveaux bancs, deux corbeilles à papier et quatre supports à vélo. Les sentiers seront désasphaltés et remplacés par des chemins de gravier. Du gazon et divers végétaux seront ajoutés.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!