Le 24 mai dernier, citoyens et commerçants ont participé à la 1ère Grande Corvée de la «Main». Le boulevard Saint-Laurent s’apprête maintenant à accueillir le festival d’art public Mural, et sera fermé pendant 11 jours.

«C’est un événement communautaire qui a rencontré un grand succès», selon Tasha Morizio, directrice générale de la Société de développement du Boulevard Saint-Laurent (SDBSL).

Trottoirs, mobiliers urbains ou espaces de stationnement, rien n’a échappé à la vigilance de la cinquantaine de volontaires qui ont nettoyé et enlevé les graffitis.

Une compagnie est venue prêter main forte pour cette dernière opération.

La propreté, une priorité

Pour maintenir la propreté du boulevard, la SDBSL a engagé un concierge, chargé de veiller sur la «main», 24 heures sur 24 et à l’année longue.

«Nous sommes la première SDC à faire ça!», se réjouit la directrice générale. Un vinyle spécial, anti-graffitis et siglé au nom de la SDBSL a été installé sur les poubelles, les «big bellies», ces poubelles «intelligentes», qui fonctionnent avec l’énergie solaire, et dont on peut compacter le contenu à distance.

Un artiste espagnol, Ricardo Cavolo, qui a notamment travaillé avec Nike, a été engagé pour représenter des symboles du boulevard Saint-Laurent sur le vinyle anti-graffitis, qui sera apposé sur les commerces non occupés.

Le boulevard fermé pour la première fois

Le boulevard est ainsi prêt à accueillir la 3e édition du festival d’art public Mural. Pour la 1ère fois de son histoire, le boulevard Saint-Laurent sera fermé durant 11 jours, du 4 au 14 juin.

De nombreuses activités artistiques sont prévues, et une vingtaine d’artistes sont attendus pour réaliser une cinquantaine de murales.

Les commerçants profiteront de cette fermeture pour inviter leurs clients à profiter des terrasses, et pour organiser des opérations commerciales. La SDBSL compte 600 membres.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!