TC Media - Nathalie Simon-Clerc Le parc Huchitson

Les résidents proches du parc Hutchison sont mobilisés pour maintenir la vocation familiale et conviviale de leur espace vert. Même si le dialogue est ouvert avec l’arrondissement, une indiscrétion sur des plans préliminaires suscitait l’inquiétude la semaine dernière.

Lors du conseil d’arrondissement de lundi, Claudia Gama a attiré l’attention des élus, pendant la séance de questions, sur la volonté des résidents d’être associés à la réflexion entourant le parc Hutchison. Elle demeure en bordure du parc Hutchison, dans le quartier Milton Parc, et s’inquiète depuis que les plans préliminaires ne laissent place qu’à des exerciseurs pour adultes.

Un parc multigénérationnel

Du côté d’Alex Norris, on se veut rassurant. Le conseiller de ville de l’arrondissement du Plateau a assuré vouloir consulter les résidents du quartier pour amender les plans.

Selon lui, le parc nécessite d’abord une décontamination, «moins dispendieuse que ce que l’on craignait», précise-t-il. Il rappelle que les modules de jeux pour enfants sont vétustes, et ne répondent plus aux normes.

L’espace disponible ne permet pas la coexistence d’exerciseurs et de modules de jeux, explique M. Norris. Pourtant, il affirme vouloir un usage mixte du lieu, pour les familles et pour les adultes.

La semaine dernière, la nouvelle des plans préliminaires s’est vite répandue. Richard Phaneuf, un résident très engagé dans le verdissement, est catégorique: «La Ville a changé la vocation du parc, ça va devenir un parc de musculation!». «On souhaite un parc multigénérationnel, pour que les parents, les enfants et les aînés puissent venir», énonce Claudia Gama.

Selon elle, l’arrondissement veut empêcher les itinérants de s’établir dans le parc, et a donc banni les places assises. Mme Gama précise qu’il y a peu d’itinérance, avant d’ajouter que «ce n’est pas en retirant les bancs qu’on va résoudre le problème, et plus le parc sera utilisé, moins il y aura d’itinérants».

Une rénovation pour l’année prochaine

Le maire Luc Ferrandez et Alex Norris se sont rendus sur les lieux la semaine dernière, et garantissent qu’ils tiendront compte de l’avis des résidents, qui souhaitent également l’agrandissement du parc, même s’ils doivent attendre une année de plus.

Selon Claudia Gama, des modules variés pourraient ainsi cohabiter. «On n’a rien contre les modules d’exercice, explique la résidente, mais en agrandissant le parc, on pourrait ajouter un module pour les enfants, des bancs, des tables de picnic, et de l’espace pour les poussettes.»

Le conseiller Alex Norris va également dans ce sens et préfère attendre l’année prochaine pour «bien faire cette rénovation et satisfaire les habitants plutôt que se précipiter».

Ouverte au dialogue, mais déterminée, Mme Gama conclut qu’«il n’y a pas de combat, mais, on veut participer car on est dans une mouvance de ruelles vertes».

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!