Photo TC Media - Archives -

Le maire Denis Coderre a laissé entendre que la gestion des vignettes de stationnement pourrait être rapatriée à la ville-centre, le 22 juillet, sur Twitter.

«Dans la nouvelle politique de stationnement de Montréal, tout sera remis en question, y compris le rapatriement des vignettes», a gazouillé le maire.

Il n’a pas été possible de rejoindre M. Coderre, au moment d’écrire ses lignes, puisqu’il était en rencontre à Québec.

Le maire du Plateau-Mont-Royal, Luc Ferrandez, a pour sa part déploré le mystérieux tweet.

«Lorsqu’il y a eu la réforme des budgets d’arrondissement, le maire a décidé de gérer les parcomètres. Maintenant, il veut s’attaquer aux vignettes. Je crois qu’à travers Montréal, il y aura un vent de discussion. Cela affectera peu le Plateau-Mont-Royal, car le territoire est déjà couvert de vignettes, mais plusieurs arrondissements, qui sont en train de les développer, vont se poser des questions», affirme M. Ferrandez.

Rassuré
Le comité citoyen du Petit Laurier se sent pour sa part rassuré par cette remise en question de la politique de stationnement. Rappelons que le groupe dénonce l’imposition d’espaces de stationnements réservés aux résidents par l’administration Ferrandez.

«En ce moment, il y a 19 politiques de stationnement pour les 19 arrondissements de Montréal. Ça n’a pas de sens. Si tu viens de l’extérieur, tu ne sais pas qu’il y a deux heures de stationnement gratuit pour les visiteurs dans Outremont et qu’il te faut une vignette journalière de 6$ pour le Petit Laurier», indique le porte-parole du comité des résidents et gens d’affaires du Petit Laurier, Serge Chaussé.

Il accueille favorablement la possibilité d’une politique générale de stationnement gérer par la Ville de Montréal.

«On se sent vraiment écouté. Je crois que M. Coderre prendrait en compte la réalité de chaque milieu telle que la proximité d’une station de métro ou encore le fait qu’un boulevard comme Saint-Joseph, véritable clinique externe à ciel ouvert, a besoin d’espaces de stationnement pour les personnes à mobilité réduite», conclut M. Chaussé.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!