Frédérick Faddoul/TC Media Des citoyens se sont attroupés devant le Cinéma Excentris, où avait lieu le conseil d'arrondissement, pour manifester leur mécontentement face aux nouvelles vignettes de stationnement réservées aux résidents.

La grogne contre les nouvelles vignettes de stationnement réservées aux résidents a occupé une bonne partie de la séance du conseil d’arrondissement du Plateau-Mont-Royal durant laquelle la pétition «Non merci, M. Ferrandez», qui comporterait près de 9000 signatures, a été présentée.

La majorité des signatures ont été recueillies en personne, à raison de 4240 dans le district De Lorimier et 2500 pour le Petit-Laurier. La pétition en ligne a pour sa part recueilli 1 863 signatures, dont plus de 80% sont des Montréalais.

Rappelons que la pétition demande l’annulation des récents changements de direction des rues Fabre et Marquette, la réouverture des rues bloquées du boulevard Saint-Joseph, le retrait des 500 vignettes additionnelles des secteurs 31-43-55-57-75 et 151. Les commerçants demandent également la révision de la tarification des vignettes aux travailleurs, ainsi que la refonte complète du projet de vignettes aux visiteurs, qui seront vendues au coût hebdomadaire de 6$.

La pétition n’a toutefois pas été déposée officiellement à l’arrondissement.

«Je veux que quelqu’un d’indépendant analyse les signatures. Le maire m’a clairement dit qu’il persistait avec les vignettes et je préfère donc que quelqu’un extérieur au dossier s’en charge», indique l’instigateur de la pétition, Jean-Pierre Szaraz.

Le stationnement au cœur du débat
Beaucoup de citoyens sont venus dénoncer les vignettes, dans divers secteurs lors du conseil d’arrondissement du 8 septembre. Des contestataires s’étaient donné rendez-vous, devant le Cinéma Excentris, avant la séance. Une quarantaine de personnes ont accueilli le maire Luc Ferrandez par applaudissements ironiques et avec une banderole où il était possible de lire «Ça suffit, M. Ferrandez. Quand allez-vous arrêter? » Le politicien leur a pour sa part répondu, sourire en coin, d’un signe de la main.

L’instigateur de la pétition ne se dit pas surpris par le nombre très élevé de personnes ayant ratifié le document.

«On a été beaucoup affecté par les changements de sens de rue, notamment avec les mails Fabre et Chambord, cette année.  Beaucoup de gens disent avoir voté Projet Montréal, mais que là, ils vont trop loin et pénalisent les résidents plutôt que le trafic de transit», explique M. Szaraz.

Lors de la séance, la foule présente était très réactive aux arguments de M. Ferrandez.

«Les vignettes de visiteurs (à 6$ pour la journée), on en a vendu 600 en seulement 24 heures», a indiqué M. Ferrandez. La salle s’est alors exclamée en chœur: «On n’a pas le choix!»

Le maire a répondu à de maintes reprises que la taxation de l’espace public ne diminuerait pas dans Le Plateau-Mont-Royal, puisqu’elle répondait à la politique de la Ville-centre.

«C’est vrai, vous payez trop de taxes foncières. Il faut en parler au conseil de Ville! Chaque année, l’arrondissement génère des dizaines de millions en revenus supplémentaires en taxes. Pourtant, la Ville-centre continue de diminuer notre budget au Plateau-Mont-Royal», a affirmé le maire, en réponse aux doléances de Charles Dézile du Comité des résidents et gens d’affaires du Petit Laurier.

 

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!