Collaboration spéciale Le faux projet The gas station Mtl a inquiété les citoyens du Plateau-Mont-Royal.

C’est pour «attirer l’attention sur les espaces laissés à l’abandon à Montréal» et sensibiliser les élus à l’importance d’un projet rassembleur pour la réhabilitation de l’ancienne station-service Esso sur l’avenue du Mont-Royal que les citoyens derrière le coup d’éclat «La station-service – The Gas Station Mtl» auraient agi.

«La station-service – The Gas Station Mtl» est un faux projet de complexe de divertissement regroupant une boîte de nuit, un restaurant et six spas. Annoncé sur le site de l’ancienne station-service Esso sur l’avenue du Mont-Royal et sur les réseaux sociaux, le canular a fait craindre aux résidents du quartier l’arrivée d’un mini-Dix30 à l’été 2016.
Les personnes derrière ce coup d’éclat ont contacté TC Media par l’entremise de leur compte Facebook. Si elles refusent de lever le voile sur leur identité, elles expliquent ce qui a motivé leur geste.

«Il y a toujours eu une station-service à cet endroit. À l’époque où le père de Jean-Pierre Ferland était propriétaire du garage, tout le monde allait s’y rencontrer. Il faut préserver ces deux aspects, soit le lieu de rassemblement et l’offre de services intéressante», indique l’un des instigateurs de l’initiative.

Le regroupement, qui a choisi le nom de «Messieurs», souhaite que l’édicule de la station-service soit préservé et reconverti. Les trois complices travaillent depuis quatre mois sur ce projet avec plusieurs collaborateurs.

«Cette action est une initiative citoyenne créative et positive», explique l’un des instigateurs, assurant ne pas avoir voulu alerter la population. Il se dit surpris que certaines personnes aient cru à la véracité du projet. «On l’a fait grossier pour que ce soit évident que c’est un canular. En fait, c’est l’inverse de ce qu’on désire pour l’endroit».

Les trois personnes formant le noyau dur de cette initiative citoyenne se sont rencontrées dans des ateliers de création et des activités de réseautage adressés aux professionnels de la communication.

Comme TC Media le rapportait en mars et en octobre dernier, le terrain de l’ancienne station-service devra être décontaminé. Pour ce faire, l’édicule de l’ancienne station-service sera démoli et le sol, excavé. Impériale Esso aura deux ans et demi pour procéder à l’ensemble des travaux, à partir du moment où le permis de démolition sera émis.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!