Les résidents du Plateau-Mont-Royal auront du mal à trouver un exemplaire du célèbre roman d’Ernest Hemmingway, «Paris est une fête». La plupart des librairies de l’arrondissement ont écoulé toutes leurs copies dans la foulée des attentats de Paris du 13 novembre.

Rappelons qu’à la suite de la tragédie dans la Ville lumière, le livre de l’auteur américain a été popularisé comme une forme de résistance aux attaques. Dans son œuvre, Hemmingway relate la vie d’écrivain bohème dans la capitale de la France.

«L’engouement pour ce roman est parti de Paris, mais s’est répercuté rapidement à Montréal, surtout dans Le Plateau-Mont-Royal où nous avons beaucoup de Français. On a vendu toutes nos copies. L’entrepôt à Montréal a été rapidement épuisé, mais il vient d’en ravoir des copies», explique le copropriétaire de la librairie Le port de tête, Martin Turcotte.

La librairie du Square n’a, elle aussi, plus de copies.

«On les a toutes écoulées après les attentats», indique le copropriétaire, Jonathan Caquereau.

Même son de cloche dans les six librairies contactées par TC Media.

«J’en ai reçu une copie usagée, hier, mais je me fais effectivement beaucoup demander cet ouvrage», révèle Myriam St-Gelais de la Bouquinerie du Plateau.

Chez Renaud-Bray sur la rue Saint-Denis, le grand format et l’édition de Noël, même le format de poche, celui même popularisé dans la foulée des attentats, n’étaient pas disponibles.

«On a pris plusieurs réservations pour le format de poche. Si on avait eu celui-là en stock, lors des attentats, on en aurait écoulé plusieurs. Cependant, il a été difficile de s’approvisionner, car ils sont tombés en rupture de stock rapidement», indique Ghislain Audet chez Renaud-Bray.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!