Archives/TC Media Les propriétaires privés peuvent demander à l'arrondissement de nettoyer leur façade gracieusement durant la saison estivale.

L’arrondissement du Plateau-Mont-Royal a voté 244 000$, le 4 avril, pour le retrait des graffitis de l’espace privé. L’an dernier, le programme a permis de nettoyer 3192 façades.

Depuis 2006, le service de concertation des arrondissements octroie du financement, gérer en arrondissement, pour la lutte au graffiti.

Les propriétaires privés d’immeubles peuvent appeler leur administration locale et réclamer que les «tags» soient nettoyés, durant la saison estivale, soit à l’aide de produit ou en peinturant par dessus. La priorité est accordée à ceux en façade ou visible de la rue. Le service est offert gracieusement par la Ville de Montréal.

Dans Le Plateau-Mont-Royal, c’est 350 000$ qui avait été alloué à cette tâche en 2015 et permis de retirer 40 974 mètres carrés de graffitis.

En 2014, 250 000$ avait été dépensé pour laver 25 663 mètres carrés de 2444 bâtiments.

«C’est certain que plus on a d’argent, plus on peut faire du nettoyage. Il n’est d’ailleurs pas impossible que des sommes s’ajoutent au courant de l’année», souligne le chargé de communications du Plateau-Mont-Royal, Michel Tanguay.

Le nombre d’endroits repérés par les services a augmenté entre 2014 et 2015 passant de 3854 à 4512.

«C’est certain que quand on affecte plus d’effectifs, on en voit plus. Par exemple, en 2013, on a repéré 4821 endroits. Ça dépend des sommes disponibles chaque année», conclut M. Tanguay.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!