Catherine Bouchard/TC Media Un grand cône de construction avait été abandonné depuis quelques mois sur la rue Gilford.

Un énorme cône de construction traîne depuis plusieurs mois sur la rue Gilford, près de la rue Lanaudière dans Le Plateau-Mont-Royal. Il aurait été oublié par un entrepreneur en construction après des travaux en décembre.

«Au début, il était au milieu de la rue. Les gens le déplacent, des fois sur le trottoir, d’autres fois dans des espaces de stationnement. Il s’ennuie tout seul! Quand on croise un employé de la Ville et qu’on demande à ce qu’il soit ramassé, on nous répond que ce n’est pas sur leur liste. Ça fait plusieurs fois que j’appelle à l’arrondissement, on me dit que ce sera fait. Puis, rien ne change», relate un résident du secteur, Claude Tremblay.

Un travailleur du quartier, Georges, abonde dans ce sens. «Ça fait vraiment longtemps qu’il a été abandonné là. C’est ennuyeux», indique le citoyen arpentant le quartier tous les jours.

Cône abandonné par un entrepreneur
Le Plateau-Mont-Royal affirme être au courant de la situation. L’administration locale aurait demandé à l’entrepreneur de venir le ramasser en vain.

«Nous sommes en plein ménage du printemps. La priorité de nos équipes est de nettoyer nos rues et nos ruelles et de boucher les nids-de-poule, et non de talonner un entrepreneur qui aurait laissé un cône sur le domaine public», a expliqué le chargé de communications du Plateau-Mont-Royal, Michel Tanguay.

Le cône a finalement été ramassé par les services de l’arrondissement, jeudi après-midi, après la réponse de l’administration locale aux demandes d’information de TC Media.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!