Nafi Alibert\ TC Média Les idées ont fusé lors de la phase 1 des consultations citoyennes sur l'avenir du parc La Fontaine.

Une centaine de personnes étaient présentes à la première consultation publique sur l’avenir du Parc La Fontaine qui s’est tenue lundi à L’espace La Fontaine.

Afin de planifier le futur du parc, la ville de Montréal a mandaté l’Institut de Nouveau Monde et le cabinet d’architecture, Rayside Labossière pour tenir une série d’animations de consultations publiques.

« La démarche des consultations publiques est grandissante, on sonde de plus en plus la population pour savoir ce que les gens veulent et donner davantage de sens à nos actions », a indiqué une attachée politique présente à l’événement.

L’urbanisme participatif

Pendant plus de deux heures, les citoyens ont confronté leurs idées en petits groupes lors d’une session de remue-méninge autour de six grands thèmes : l’identité du parc, ses différents usages, sa biodiversité, ses différents aménagements, les arts et la culture ainsi que les déplacements et l’accès à cette oasis de verdure.

« C’est leur parc avant tout », Christelle Proulx-Cormier de la firme Rayside Labossière.

Au début un peu timides, les participants se sont très vite prêtés au jeu, alors que les mains se levaient de plus en plus et que les citoyens décrivaient le nouveau visage qu’ils souhaitaient donner à leur parc.

« J’aimerais y voir pousser un jardin communautaire », « j’aimerais pouvoir me baigner à une plage urbaine », « j’aimerais y voir plus d’animaux », « J’aimerais laisser mon petit-fils y courir à sa guise sans avoir à m’inquiéter des vélos qui roulent vite »…

Certains comme Benoit, sont des riverains du parc. « J’y vais tous les jours et je veux m’investir dans le futur du parc qui a besoin d’être amélioré, en particulier au niveau des conflits d’usages ».

D’autres, comme Maude, une résidente de Rosemont, n’habitent pas le quartier, mais partagent ce sentiment d’appartenance avec « ce parc extraordinaire ».

Une autre consultation sera également organisée mercredi 18 mai et des caravanes citoyennes sillonneront le parc dès cet été pour recueillir les avis de ses usagers. Les consultations se poursuivront jusqu’au début de l’automne et aideront la Ville à établir un plan directeur permettant la réalisation de projets concrets dans le parc pour les deux prochaines décennies.

« Ça ne veut pas dire qu’on va transformer le parc de fond en comble, mais qu’on ouvre la porte sur une réflexion à long terme autour du Parc Lafontaine de demain », affirme Ron Rayside, architecte au cabinet du même nom.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!