Collaboration spéciale/BAnQ -

Le journal Le Plateau, grâce à une collaboration avec la Société d’histoire et de généalogie du Plateau-Mont-Royal (SHGP), publie des photos d’archives du quartier avec une mise en contexte de celles-ci. Les lecteurs pourront également retrouver ces clins d’œil historiques dans notre version papier.

Le boulevard Saint-Joseph a déjà connu des jours plus calmes. Cette photographie, du début des années 1940, l’illustre, angle Henri-Julien, dans ses beaux atours d’été. On note immédiatement les alignements d’arbres matures qui offrent un ombrage bienfaisant pour les piétons. Plus loin, les arbres laissent place à un généreux terre-plein gazonné et planté d’arbustes. La rue Henri-Julien est alors la frontière entre Ville Saint-Louis et le village du Coteau Saint-Louis, qui deviendra, plus tard, le quartier Saint-Denis.

En 1905, c’est l’architecte et ingénieur J.E. Vanier qui propose à la ville de Saint-Louis de transformer la rue Saint-Joseph en boulevard de prestige, le premier à Montréal, selon la tendance du «city beautiful». À l’époque, c’est la troisième ville en importance au Québec. Montréal prolongera ensuite le boulevard vers l’Est, mais sans les arbres. Cette voie sera finalement élargie au début des années 1960.

Aussi dans Communauté :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!