La période pour déposer un mémoire à la suite de la consultation publique sur la future Cité de la logistique, tenue le 28 janvier dernier, a été prolongée. Les personnes intéressées ont jusqu’au 13 février pour le faire.

«Plusieurs acteurs, tant citoyens qu’institutionnels, nous ont demandé plus de temps pour réfléchir et écrire leur mémoire. Cette demande est très raisonnable et nous y donnons suite», a mentionné le maire de l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve (MHM) Réal Ménard par voie de communiqué.

Par conséquent, le délai octroyé à l’Institut du Nouveau Monde, responsable de la tenue de la consultation publique, pour la transmission de leur rapport sera lui aussi décalé de deux semaines, soit dans la première semaine du mois de mars.

L’avis de motion menant à un Plan d’implantation et d’intégration architecturale (PIIA) qui permettra d’établir les règles du jeu des projets de développement à venir dans le secteur de la future Cité de la logistique sera déposé au prochain conseil d’arrondissement, soit le 7 février.

Le PIIA inclura des mesures de mitigation, de verdissement et des normes pour l’implantation et l’architecture des bâtiments ou pour l’aménagement des terrains.

Le texte du PIIA sera bonifié par la démarche de consultation publique, assure le maire Ménard, et déposé au conseil d’arrondissement du 13 mars en vue d’une adoption après une nouvelle consultation publique portant spécifiquement sur cette nouvelle réglementation, au conseil d’arrondissement du 4 avril.

«L’enjeu de la future Cité de la logistique sera d’actualité au minimum pour les 15 prochaines années et nous veillerons à inscrire des mécanismes d’échanges et de consultations en continu si les gens veulent partager leurs réflexions, leurs préoccupations, leurs visions et leurs projets», écrit le maire Ménard.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus