Archives TC Media Avec environ 11 000 chats errants dans l'arrondissement, les élus de Mercier – Hochelaga-Maisonneuve souhaitent éviter leur multiplication par le biais du programme Capture-Stérilisation-Retour-Maintien de la SPCA.

L’arrondissement de Mercier – Hochelaga-Maisonneuve (MHM) renouvelle son programme Capture-Stérilisation-Retour-Maintien  de chats errants pour la prochaine année. Avec environ 11 000 chats errants dans l’arrondissement, selon les données de la ville-centre de l’an dernier, les élus souhaitent contrer leur prolifération.

Le programme est réalisé en collaboration avec la Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux (SPCA) de Montréal.

Il vise à capturer des chats errants, de manière sécuritaire, pour qu’ensuite l’organisme puisse les stériliser avant de les réintroduire en milieu urbain.

L’an dernier, lors de la première année du programme, 57 chats errants – 30 femelles et 27 mâles – ont été stérilisés entre les mois de juin et novembre, grâce à la participation active d’une vingtaine de bénévoles.

Ces derniers assurent une présence régulière pour identifier les chats errants, les nourrir à heure et lieu fixes, les capturer dans une cage-trappe prêtée par la SPCA avant de les amener pour les faire stériliser par l’organisme.

Une fois la stérilisation complétée, les bénévoles réintègrent les félins dans leur milieu d’origine.

«L’arrondissement consacre une enveloppe budgétaire de 10 000$ à ce programme. Une centaine de chats pourront être stérilisés», indique Réal Ménard, maire de MHM.

La première année, une chatte qui aurait eu 12 chatons, équivaut à une possibilité de 144 chats la seconde année, à 1728 chats la troisième année et 20 736 chats la quatrième année.

La stérilisation est la méthode la plus fiable pour éviter une telle multiplication. Elle consiste en l’ablation des ovaires et de l’utérus de la chatte et des testicules pour le mâle.

«Le programme capture-stérilisation-retour-maintien est le moyen le plus efficace et humanitaire pour assurer le bien-être des chats sauvages à long terme», souligne Geneviève Pépin, directrice générale adjointe de la SPCA de Montréal.

L’organisme dit constater une baisse du nombre de chats errants que les arrondissements

Les citoyens qui désirent devenir bénévoles doivent se procurer gratuitement un permis CSRM au comptoir des permis et inspections de l’arrondissement.

Les locataires doivent quant à eux préalablement faire compléter une procuration par leur propriétaire. Le formulaire et tous les détails du projet se trouvent sur le site Internet de MHM.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus