Archives TC Media L'échéance électorale se fait de plus en plus sentir au conseil d'arrondissement.

À six mois des prochaines élections municipales, les élus de Projet Montréal dans l’arrondissement de Mercier – Hochelaga-Maisonneuve (MHM) se retrouvent sans attaché politique. Seuls les élus d’Équipe Coderre disposent de tels employés.

Jusqu’à tout récemment, trois attachés politiques, payés à même les budgets de l’arrondissement étaient en poste; deux travaillaient pour les élus de l’Équipe Coderre et du maire Ménard, tandis que le troisième s’occupait des élus de Projet Montréal.

Or, arrivé à échéance, le contrat de Carlos Acosta n’a pas été renouvelé malgré le souhait des élus Laurence Lavigne Lalonde et Éric Alan Caldwell, de Projet Montréal.

«M. Acosta a toujours eu une éthique de travail irréprochable. Mais le fait demeure que je ne paierai pas quelqu’un qui travaillera à me battre aux prochaines élections», explique le maire Réal Ménard.

La loi prévoit que le maire dispose de 0,32% du budget de l’arrondissement pour l’embauche de personnel politique et qu’il peut l’utiliser comme bon lui semble. Dans MHM, cette somme représente 189 500$.

«Il est rare dans un arrondissement que l’opposition bénéficie d’un attaché politique provenant du budget du maire, ce que j’ai financé durant trois ans. Toutefois, à l’approche des élections, je dois m’assurer que le personnel politique est loyal au maire», dit M. Ménard.

Les attachés politiques ont pour tâches d’épauler les élus administrativement et de les représenter, au besoin, dans les diverses activités tenues dans l’arrondissement auxquelles ils ne peuvent prendre part.

Projet Montréal
Minoritaires dans l’arrondissement, les deux conseillers de Projet Montréal n’ont pas grand recours à leur disposition.

«À l’époque, quand M. Acosta a été embauché, le maire Ménard nous avait signifié qu’à la fin de son contrat, il ne serait pas renouvelé dans ses fonctions en raison du contexte électoral. Nous nous y attendions», mentionne Mme Lavigne Lalonde.

Sans cette ressource humaine, la conseillère de Maisonneuve – Longue-Pointe avoue que sa tâche sera plus compliquée. Elle et son collègue devront tout gérer par leurs propres moyens.

De plus, lorsque les deux élus souhaitent obtenir de l’information sur un sujet, ils doivent adresser une demande au directeur de l’arrondissement. Ils n’ont pas libre accès aux fonctionnaires, selon les règles de fonctionnement en place.

Lors des annonces faites en arrondissement, les élus de Projet Montréal sont invités à participer et peuvent s’exprimer librement, soutient M. Ménard.

Dans les derniers mois, «ils ont préféré prendre leur distance de l’équipe d’élus et c’est un choix que je respecte», de conclure le maire.

Aussi dans Actualités :

Dû à un problème technique relié à la publication de publicités sur notre site web, nous avons temporairement désactivé la zone de commentaires sur le site web. En attendant que le problème soit réglé, nous invitons les lecteurs à faire leurs commentaires via notre page Facebook, soit directement sur notre mur, ou en message privé. Merci de votre compréhension et merci de nous lire!