Gracieuseté / Équipe Coderre Un lien piéton et cyclable reliera le marché Maisonneuve au Parc olympique.

L’Équipe Denis Coderre pour l’arrondissement Mercier–Hochelaga-Maisonneuve a présenté un plan de requalification du quadrilatère entre Bennett, Letourneux, de Rouen et Hochelaga. Un lien piéton et près de 1000 nouveaux logements sont prévus.

En cas de réélection le 5 novembre, le maire de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, Réal Ménard, s’engage à former un groupe de travail qu’il présidera pour cette requalification. Les représentants des industries et institutions de cette zone ainsi que des citoyens et les élus des districts concernés y seront impliqués.

«Nous voulons une cohérence entre les industries et les résidents. On souhaite un dialogue actif qui amène toutes les parties prenantes autour d’une table pour voir comment on se lance dans cette requalification», indique l’élu.

À terme, l’ambition des candidats d’Équipe Coderre est de relier le marché Maisonneuve au quartier du Stade olympique par un lien piéton et cyclable qui traversera les rues de Rouen et Hochelaga. Un parc sera aussi aménagé au cœur de ce parcours afin de végétaliser cet îlot de 6 hectares qui accueille pour l’instant des industries et des espaces de stationnement. Entre 800 et 1000 nouveaux logements, dont environ 175 logements sociaux, sont aussi programmés durant quatre phases de développement.

Réal Ménard projette un début des opérations à l’horizon 2020-2021 alors que la réalisation complète s’étalera sur «au moins une décennie».

«Nous souhaitons un nombre élevé de logements de trois chambres ou plus pour attirer les familles. […] L’arrivée de milliers de personnes aura une influence positive sur le commerce de proximité», anticipe Jean-François Beaupré, candidat d’Équipe Coderre dans le district Hochelaga.

«On trace un espace de transport actif qui permettra aux gens de déambuler du sud au nord du quartier», ajoute Simon-Robert Chartrand, candidat d’Équipe Coderre dans Maisonneuve–Longue-Pointe.

Pas une priorité pour la CSDM
Si Réal Ménard a tenu à préciser qu’il n’y aura pas d’expropriation forcée pour ce projet, des relocalisations ne sont pas à exclure. Québec Linge ou ProGym se trouvent notamment sur le tracé du futur lien piéton.

La Commission scolaire de Montréal (CSDM) est aussi directement concernée puisqu’en plus de l’école Eulalie-Durocher qui est dans ce secteur, la nouvelle école spécialisée Irénée-Lussier doit être bâtie sur le terrain où est prévu le lien piéton. Fin 2016, le ministère de l’Éducation a annoncé un investissement de 35 M$ pour la construction de cet établissement qui accueille des jeunes de 13 à 21 ans ayant une déficience intellectuelle. L’édifice qu’il occupe au coin de Pie-IX et Hochelaga n’est pas adapté à cette clientèle.

«Je suis contente qu’il y ait une requalification, mais il est trop tôt pour affirmer qu’il y aura un lien piéton, car notre priorité est la construction de l’école», précise Catherine Harel Bourdon, la présidente de la CSDM.

Les plans de l’établissement scolaire médical n’ont pas été finalisés, mais Mme Harel Bourdon dit avoir besoin de beaucoup d’espace et notamment d’un débarcadère pour stationner les véhicules spécialisés qui transportent ses élèves.

Par ailleurs, l’instance annonce qu’elle va suivre attentivement ce projet de construction de logements pour anticiper une éventuelle augmentation de la population scolaire.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!