Archives TC Media Pierre Lessard-Blais, maire de l'arrondissement de Mercier – Hochelaga-Maisonneuve.

Les assemblées publiques de consultation de Mercier – Hochelaga-Maisonneuve (MHM) ne se dérouleront plus à la même date que les conseils d’arrondissement. Cette modification ayant pour but de permettre aux élus de mieux étudier les propositions citoyennes, le cas échéant, faites lors de ces séances.

Auparavant, les assemblées publiques étaient tenues 30 minutes avant le conseil d’arrondissement, laissant ainsi peu de temps aux élus pour entériner ou refuser un projet à la suite des interventions et commentaires des citoyens.

De nouvelles informations pouvaient être mises de côté ou passer sous silence.

L’opinion des citoyens est importante pour nourrir notre réflexion sur des aspects auxquels les élus ou les directeurs de l’arrondissement n’ont pas pensé ou encore dans le cas de problématiques particulières, de dire le maire Pierre Lessard-Blais. C’est pourquoi nous avons décidé de séparer les deux séances, ajoute l’élu.

De manière générale, les assemblées publiques se tiendront deux semaines avant le conseil d’arrondissement.

Le calendrier des assemblées publiques, de même que les ordres du jour seront consignés dans une nouvelle section du site Internet de MHM intitulée «Participation citoyenne», que l’on retrouve sur la page d’accueil de l’arrondissement.

Le lendemain des assemblées publiques, les présentations faites la veille se retrouveront également dans la section «Participation citoyenne».

Les informations relatives aux conseils d’arrondissement ainsi qu’aux consultations publiques plus larges seront aussi mises à la disposition des gens à cet endroit afin de faciliter leurs recherches.

«Ces changements découlent directement de la volonté du nouveau conseil de prôner une plus grande transparence de l’information, tout en faisant le maximum pour favoriser la participation citoyenne à la vie démocratique», de déclarer M. Lessard-Blais.

Pour les mordus d’assemblées publiques ou conseils d’arrondissement, cela peut toutefois signifier devoir se déplacer à deux reprises à la salle du conseil de la rue Sherbrooke chaque mois. Comme ce n’est pas toutes les assemblées publiques qui soulèvent le même engouement, que toute l’information est accessible sur Internet et que les séances du conseil sont Webdiffusées, cela n’inquiète pas trop le maire.

Selon lui, l’important est d’avoir mis en place des façons de rendre l’information plus disponible aux gens. Ces derniers pourront alors privilégier l’option qu’ils préfèrent.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!