Le Flambeau MHM resserre ses règles d'implantation et d'aménagement d'aires d'exercice canin (AEC) et l'arrondissement investira 300 000 $ dans ses AEC déjà existantes au cours des prochaines années.

L’arrondissement de Mercier – Hochelaga-Maisonneuve (MHM) revoit ses façons de faire en matière d’aménagement et d’implantation d’aires d’exercice canin (AEC) et confirme des investissements de 100 000$ annuellement pour les trois prochaines années dans ses AEC.

La nouvelle politique, adoptée à la séance du conseil d’arrondissement de juillet, vise à améliorer la qualité de l’expérience des usagers et à limiter les nuisances associées à la présence d’AEC.

Par exemple, la superficie minimale d’implantation de nouvelles aires d’exercice canin a été revue à la hausse. Celle-ci doit dorénavant être située sur un terrain ou dans un parc d’une superficie supérieure à 5000 mètres carrés et à une distance minimale de 100 mètres des résidences, à moins que le bruit des activités à proximité puisse couvrir suffisamment le bruit potentiel de l’AEC.

Une aire d’exercice canin ne pourra se trouver dans un rayon de moins de 1,6km d’une autre installation du genre. Et plus de 400 permis animaliers pour chien auront dû être accordés dans ce même rayon au cours de l’année précédant la demande.

Si un site répond aux critères identifiés dans la politique, une séance d’information sera organisée à laquelle les citoyens résidant dans un rayon de moins de 200 mètres du site convoité seront invités. En regard des commentaires émis, le projet sera alors accepté ou refusé.

Une procédure qui permettra de s’assurer qu’il y a une demande suffisante et assurera la tranquillité des résidents, croit l’arrondissement.

À noter toutefois que le moratoire actuel imposé sur l’implantation d’aires d’exercice canin se poursuit. Aucune nouvelle AEC ne verra le jour avant la fin de la mise aux normes de celles déjà existantes.

Un processus qui devrait être complété d’ici 2021.

«La majorité des AEC ont été conçues en s’appuyant sur des critères d’aménagement datant du début du programme en 1993. Elles ont besoin d’investissements majeurs pour offrir une meilleure expérience aux usagers», estime Pierre Lessard-Blais, maire de MHM.

Les élus ont prévu 300 000$ pour la rénovation des AEC existantes dans leur Programme triennal d’immobilisations (PTI) 2019-2021.

Dès l’été 2019, des travaux de mise aux normes sont à prévoir dans les aires d’exercice canin. Des modifications aux clôtures, aux accès, au mobilier et aux surfaces seront apportées pour améliorer le confort et la sécurité des usagers.

Lorsque ce sera techniquement possible et économiquement viable, de l’éclairage et un accès à l’eau potable seront ajoutés. Des efforts de verdissement seront faits grâce à la plantation d’espèces végétales sécuritaires pour les chiens.

Mercier – Hochelaga-Maisonneuve compte présentement cinq AEC sur sont territoire, ce qui en fait le deuxième arrondissement possédant le plus grand nombre d’installations du genre.

Deux d’entre elles sont situées dans le secteur Hochelaga-Maisonneuve (parc Lalancette et parc Wolfred-Nelson), deux autres dans Mercier-Est (parc de la Bruère et parc Liébert) et une dans Mercier-Ouest (parc Félix-Leclerc).

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!