TC Media/Archives L'arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve lance sa démarche de réalisation de plan local de déplacements.

Une nouvelle plateforme interactive permet aux citoyens d’indiquer à l’arrondissement de Mercier – Hochelaga-Maisonneuve leurs habitudes et les problématiques qu’ils vivent au quotidien dans leurs déplacements.

Mercier – Hochelaga-Maisonneuve lance ainsi la première étape de son plan local de déplacements (PLD), qui permettra de planifier les interventions en matière de transport partout sur le territoire pour les 10 prochaines années.

«Chaque citoyen a sa manière de se déplacer. Nous voulons savoir comment ils se déplacent, pour leur activité principale, mais aussi pour toutes les activités de la vie», a expliqué en conférence de presse le maire Réal Ménard.

À l’aide de la plateforme interactive où les résidents peuvent s’exprimer jusqu’au 19 juin Mercier – Hochelaga-Maisonneuve souhaite préparer un PLD adapté aux besoins de sa population. À l’aide d’une carte, les résidents peuvent cibler directement des endroits où ils aimeraient voir des changements en y laissant des commentaires.

Un forum citoyen est prévu à l’automne 2016 et des consultations publiques auront également lieu en 2017.

«L’idée était de ne pas seulement engager un consultant. Tous les élus étaient animés par l’idée d’avoir une participation citoyenne intense», souligne le maire d’arrondissement Réal Ménard.

À noter qu’un formulaire de consultation est aussi disponible dans les quatre bibliothèques de l’arrondissement et aux piscines Pierre-Lorange et Annie-Pelletier pour les citoyens n’ayant pas accès à Internet.

Des affiches seront installées dans les endroits publics et 2000 cartons d’information seront distribués dans les installations sportives et chez les partenaires de l’arrondissement.

Lentement mais sûrement
La mise sur pied d’un plan local de déplacements était initialement prescrite au plan de transport de la Ville de Montréal 2008-2018 pour tous les arrondissements.

Celui de Mercier – Hochelaga-Maisonneuve devrait être adopté dans deux ans, au printemps 2018.

Il tiendra compte des projets d’infrastructure à venir, par exemple le prolongement du boulevard l’Assomption, l’arrivée du SRB Pie-IX et les investissements de la Ville de Montréal pour des projets de piétonnisation, assure M. Ménard.

«Chaque année il y aura des ajustements avec les gestes qu’on posera. C’est certain que des projets dans les grandes villes changent les habitudes des gens. Des investissements il va y en avoir encore, mais il faut partir le processus, sans compter qu’on était même en retard», explique le maire.

À ce jour, seulement quatre arrondissements se sont dotés de plan local de déplacements. Quatre autres sont en voie de développement, et tous ont procédé à des consultations publiques.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!