FELIX O.J. FOURNIER/TC MEDIA MTL Les automobilistes devront continuer de faire preuve de patience. La seconde phase du projet d'optimisation de l'autoroute 25 amènera son lot d'entraves partielles ou complètes dès cet automne.

Les chantiers routiers continueront de se multiplier cet automne dans la grande région de Montréal et avec le projet d’optimisation de l’autoroute 25, qui entrera dans sa seconde phase, l’est de Montréal ne sera pas en reste. La patience des automobilistes continuera d’être mise à l’épreuve.

En plus des entraves partielles présentement en vigueur sur les rues de Boucherville, Hochelaga, Sherbrooke (à la hauteur de la rue Honoré-Beaugrand) et de l’avenue Souligny est vers l’autoroute 25 sud qui compliquent les déplacements, d’autres s’ajouteront sporadiquement.

La rue Sherbrooke, à la hauteur de l’échangeur du même nom, devra être complètement fermée pour une période de deux semaines cet automne.

La démolition du pont d’étagement de la rue de Boucherville entraînera également une fermeture complète de l’autoroute 25 durant une fin de semaine dans le secteur situé au sud de la sortie numéro 4.

Le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports assure que des chemins alternatifs seront proposés aux automobilistes.

«Nous assistons actuellement à des travaux majeurs sur des infrastructures névralgiques. Ces grands chantiers sont nécessaires et ils entraînent inévitablement des répercussions sur les usagers de la route», a souligné le ministre Jacques Daoust.

L’impact de toutes ces entraves se traduit définitivement par une augmentation de la congestion et du temps passé sur la route.

Pour se rendre au tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine, il faut facilement compter une demi-heure de plus qu’avant les travaux en cours sur l’autoroute 25.

«Je n’ai jamais vu autant de travaux majeurs simultanément durant ma carrière. Les automobilistes doivent partir de plus en plus tôt pour entrer à l’heure au boulot et partir plus tard pour tenter d’éviter la congestion de l’heure de pointe du soir, ce qui n’est pas sans conséquence sur la vie de famille et l’humeur des gens», de constater Frédérique Marie, journaliste à la station Radio Circulation de Cogeco.

Des parents qui arrivent en retard à la garderie et des accidents causés par la fatigue des conducteurs sont des situations de plus en plus fréquentes, admet la journaliste.

Transport alternatif
Le maire de Montréal, Denis Coderre, invite les gens habitant dans les arrondissements touchés par les travaux à recourir aux transports en commun ou aux modes de transport alternatifs dans leurs déplacements.

D’ici la fin de la présente année, il y aura d’ailleurs des ajouts de service sur la ligne verte du métro durant les périodes de pointe.

«L’auto solo n’a plus sa raison d’être. Il faut que les gens revoient leur façon de se déplacer» -Frédérique Marie, journaliste à la station Radio Circulation de Cogeco

Les partenaires de Mobilité Montréal affirment avoir tout mis en œuvre pour limiter les effets des entraves sur la circulation n’hésitant pas à revoir la séquence des travaux pour libérer des axes stratégiques.

Amorcés depuis le mois de mai dernier, les travaux d’optimisation de l’autoroute 25 se déroulent rondement et les échéanciers sont respectés. L’arrondissement de Mercier – Hochelaga-Maisonneuve, bien qu’un joueur mineur dans ce projet n’a pas fait l’objet de doléances particulières relativement aux travaux eux-mêmes.

Même chose du côté du ministère. On ne rapporte aucun incident. La cohabitation avec les riverains se passe bien, assure-t-on.

 

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!