Steve Caron/TC Media Louise Filiatrault et Pierre Parent, respectivement personne ressource et président du comité des usagers de la Pointe-de-l'île, rappellent que le rôle des comités d'usager dans les établissements de santé est d'accompagner les gens dans leurs démarches, qu'il s'agisse de formuler un commentaire ou déposer une plainte.

Lorsque l’organisation des services est déficiente, que les soins ne sont pas donnés correctement ou encore que les droits des gens ne sont pas respectés, les usagers des établissements de santé et de services sociaux ont le pouvoir de faire changer les choses, grâce aux comités des usagers.

«Notre tâche est d’aider les usagers dans leurs démarches, qu’il s’agisse d’adresser un commentaire à la direction d’un établissement ou encore de formuler une plainte en bonne et due forme», souligne Pierre Parent, président du comité des usagers de la Pointe-de-l’île.

En signalant les situations problématiques et en dénonçant les abus auprès de la personne responsable des services, du commissaire aux plaintes ou du Protecteur des citoyens, les usagers contribuent à améliorer le système public de santé et de services sociaux.

Chaque établissement de santé a son comité des usagers: centre hospitalier, centre d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD), centre jeunesse, centre de réadaptation, etc., mais plusieurs l’ignorent.

C’est pourquoi que dans le cadre de la Semaine des droits des usagers, qui se tient jusqu’au 30 septembre, plusieurs activités seront organisées dans les établissements de santé afin d’informer les usagers de leurs droits.

«Souvent les gens ont peur de déranger ou n’osent pas porter plainte par peur de représailles, fait remarquer Louise Filiatrault, personne ressource du comité des usagers de la Pointe-de-l’île. Ils n’ont rien à craindre, les discussions sont confidentielles et les plaignants ne sont pas identifiés.»

L’an dernier, trois plaintes ont été déposées par le comité des usagers de la Pointe-de-l’île.

«Nous travaillons beaucoup en amont avec les directions des établissements. Nous sommes souvent consultés avant la mise en place de nouvelles procédures pour s’assurer d’obtenir le point de vue des usagers. D’où l’importance pour les usagers de ne pas hésiter à nous faire part de leurs irritants», insiste M. Parent.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus