Félix O.J. Fournier/TC Media La nouvelle clinique Uma+ devrait voir le jour au printemps 2017.

Un couple de Mercier-Est, Rosie Jean Michel et Hugues Philippeaux, ouvrira au printemps le premier Groupe de médecins de famille (GMF) dans le quartier, un secteur qui manque cruellement de services de santé.

Présentement, 12 000 personnes sont en attente d’un médecin de famille dans la Pointe-de-l’Île. Dans Mercier-Est, les cliniques sans rendez-vous sont pratiquement inexistantes. Les gens doivent se tourner vers le CLSC Mercier-Est – Anjou, l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont ou sortir du quartier pour recevoir des services.

«Les besoins sont criants, insiste Yvan Gendron, président-directeur général du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de l’Est-de-l’Île-de-Montréal. Il y a un manque d’accessibilité à des médecins ou infirmières praticiennes, particulièrement dans Mercier-Est.»

L’ouverture éventuelle de la clinique Uma+ améliorera significativement la situation, croit M. Gendron.

Première phase
Dans le cadre de la première phase du projet, le couple souhaite que leur clinique soit accréditée GMF.

Cette reconnaissance permettrait de faciliter le recrutement de médecins et de desservir minimalement de 6000 à 7000 patients sur une base hebdomadaire avec des plages horaires, de soir et de fin de semaine.

L’ouverture d’une nouvelle clinique dans Mercier-Est est une très bonne nouvelle» -Yvan Gendron, président-directeur général du CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal

La clinique offrirait des services de laboratoire, de chirurgies mineures, de radiologie, de suivi de grossesse, de médecine familiale et plus encore. Une pharmacie et un petit café seraient également aménagés.

«Nous voulons favoriser l’interdisciplinarité. Nous avons de l’espace pour une dizaine de bureaux pour des médecins et des spécialistes connexes pourraient aussi joindre la clinique.

«On pense alors à des physiothérapeute, psychologue ou encore nutritionniste», détaille Mme Jean Michel, infirmière praticienne et directrice générale d’Uma+.

La clinique sera située dans les anciens locaux de la Caisse Desjardins Saint-Justin, au 8655, rue de Grosbois, coin Pierre-Tétreault. L’aménagement des lieux nécessitera des investissements de 2M$.

«Nous avons organisé une présentation du projet le 13 octobre dernier, et les commentaires sont très positifs. C’est encourageant. Le secteur a besoin d’une telle clinique», indique Hugues Philippeaux, directeur financier d’Uma+.

Expansion
Les partenaires derrière Uma+ voient déjà plus loin. Lorsque la clinique aura pris son erre d’aller, une seconde phase est prévue sur le terrain de l’autre côté de la rue Pierre-Tétreault.

À cet endroit, un bâtiment neuf serait construit et permettrait d’offrir un éventail de services plus spécialisés, tels que la cardiologie et l’ophtalmologie par exemple.

«Dans cas-là, on parle d’investissements de plusieurs millions de dollars, mais c’est dans nos projets», ajoute M. Philippeaux.

Des investissements qui seraient sûrement les bienvenus dans ce secteur qui compte divers îlots de défavorisation.

 

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus