Steve Caron/TC Media Marie-Andrée Élie, directrice du CHORRA, pose en compagnie d'Angelyne Moléon, membre du conseil d'administration, et Hernst Longchamps, bénévole.

Forcé de déménager en raison de la vétusté de leur bâtiment, le Centre humanitaire d’organisation de ressources et de référence d’Anjou (CHORRA) dispense dorénavant ses services dans les locaux du centre communautaire Roger-Rousseau.

Le changement est majeur pour les usagers, mais ce déménagement assure la poursuite des activités de l’organisme.

«La décision n’a pas été prise de gaieté de cœur. Nous aurions préféré demeurer dans nos locaux, mais nous n’avions pas le choix. Le plus important, c’est que les gens puissent continuer de bénéficier des services du CHORRA. Mission accomplie», fait valoir Marie-Andrée Élie, directrice de l’organisme.

La facture des travaux de rénovation nécessaires pour remettre en état le bâtiment du CHORRA se chiffre à plus de 200 000$. Une somme que l’organisme n’a pas.

L’une des options envisagées par le conseil d’administration est de procéder à la vente du terrain et d’utiliser les fruits de la transaction pour se réorganiser.

Construction d’une nouvelle bâtisse, partenariat ou encore location de bureaux, rien n’est encore définitif. Les terrains disponibles ne pleuvent pas sur le territoire angevin et les endroits correspondant aux besoins des organismes communautaires non plus.

«Nous prenons un temps de recul pour étudier la meilleure des solutions. Pour l’instant, les locaux du centre Roger-Rousseau sont d’une aide précieuse», indique Angelyne Moléon, membre du conseil d’administration du CHORRA, qui remercie l’arrondissement d’Anjou pour son soutien et sans qui l’organisme se serait retrouvé à la rue.

Dans tout ce bouleversement, Mme Élie et son équipe s’estiment tout de même chanceuses. Les bénévoles sont fidèles au poste et tous se sont retroussé les manches pour travailler à l’unisson.

Le CHORRA existe depuis un peu plus de 20 ans. Il offre des services de cuisine collective, de dépannages alimentaires, de halte-répit, de transport, d’accompagnement et bien plus, le tout afin de faciliter l’intégration des nouveaux arrivants sur le territoire d’Anjou.

Pour joindre l’organisme, on compose le 514 493-8278.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus