Mario Beauregard/TC Media Patrick Daoust, adjoint au sein du programme de baseball d'Édouard-Montpetit, prodigue de précieux conseils à l'un de ses joueurs.

Qu’ont en commun l’ancien lanceur vedette des Dodgers de Los Angeles Éric Gagné, l’actuel receveur des Blue Jays de Toronto Russel Martin et le joueur d’arrêt-court des Mets de New York Jonathan Malo? Ils ont tous signé des contrats avec une équipe professionnelle de baseball et sont issus du programme sport-études de baseball de l’école secondaire Édouard-Montpetit.

Le baseball n’a pratiquement plus de secrets pour Stéphane Lepage. Depuis 27 ans, le responsable du sport-études baseball d’Édouard-Montpetit forme les joueurs de demain.

Lorsqu’ils obtiendront leur diplôme d’Édouard-Montpetit, les plus talentueux auront la chance d’évoluer avec les équipes du Québec ou les différentes équipes canadiennes, selon leur âge.

Certains seront ensuite invités à joindre les rangs d’un collège américain et graviront un à un les pas les menant à la prestigieuse Ligue majeure de baseball. Pour d’autres, l’aventure se terminera en cours de route sans atteindre le sommet ultime, ce qui est tout aussi correct selon l’enseignant d’éducation physique de la Commission scolaire de Montréal.

«L’objectif de notre programme sport-études est d’amener le joueur à un niveau lui permettant d’évoluer avec une équipe midget AAA. Par la suite, son cheminement lui appartient, car ils sont encore très jeunes lorsqu’ils quittent le programme.»

Et qu’est-ce qui fait la différence entre les ligues majeures et une carrière dans les rangs mineurs?

«Il y a une part de talent, mais surtout beaucoup de passion et de détermination, répond M. Lepage.

Ce dernier se rappelle très bien du désir de vaincre d’Éric Gagné, lors de ses études à Édouard-Montpetit.

«Je devais sans cesse le retourner en classe après les entraînements. Il voulait toujours s’améliorer. Il ne comptait pas les heures à lancer des balles, jour après jour. Il voulait être le meilleur.»

Et pour tous ceux qui n’atteindront pas les ligues majeures?

«Plusieurs auront fait des études, en décrochant un bac et même une maîtrise. Ils auront une carrière, peu importe le domaine dans lequel ils évolueront et dans tous les cas, ils deviendront des citoyens actifs de notre société. Le sport leur aura apporté de saines habitudes de vie et des valeurs qui les accompagneront tout au long de leur vie», croit l’enseignant.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!