Jacques Boissinot/LA PRESSE CANADIENNE Lise Thériault.

La vice-première ministre et députée d’Anjou–Louis-Riel, Lise Thériault, a indiqué par voie de communiqué jeudi soir qu’elle avait «l’intention de mener à terme les missions qui lui ont été confiées par le premier ministre en matière de condition féminine, d’entrepreneuriat et de développement économique régional.»

Mme Thériault répondait ainsi à deux articles parus jeudi dans lesquels on affirmait qu’elle avait été tentée de quitter le conseil des ministres il y a quelques semaines. Selon La Presse, la députée aurait même appelé au bureau du premier ministre à la mi-février pour dire qu’elle démissionnerait dès le lendemain. Le premier ministre Philippe Couillard l’aurait finalement convaincue de rester en poste.

Toutefois, la ministre responsable des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Allègement réglementaire et du Développement économique régional aurait refusé par deux fois de participer à des conférences de presse, une le 27 janvier et une le 21 février, selon ce qu’affirme Radio-Canada. De plus, Lise Thériault se sentirait en compétition avec la ministre de l’Économie, Dominique Anglade, un sentiment qui n’est pas réciproque, poursuit l’article de la société d’État.

La députée, qui est en mission au Japon ces jours-ci, a ajouté qu’elle «compte compléter son mandat», mais n’a pas confirmé qu’elle se présenterait aux prochaines élections générales, en 2018. Lise Thériault, qui a été élue six fois consécutives depuis 2002, a simplement mentionné que «sa décision n’a pas encore été prise».

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!