Mario Beauregard/TC Media Dans son autobiographie «L'homme de l'eau», Régent Lacoursière se livre simplement et avec générosité… à l'image de la vie qu'il a vécue.

Malgré tous les honneurs remportés au fil de sa prolifique carrière de nageur, Régent Lacoursière n’a rien perdu de sa simplicité et de sa générosité. Il continue d’enseigner la natation avec la même passion, autant auprès des tout-petits que des adultes.

Plusieurs de ses anciens ou présents élèves ont d’ailleurs tenu à être présent aux célébrations entourant son 82e anniversaire de naissance afin de lui rendre hommage.

Dès l’arrivée du principal intéressé, les gens faisaient la file pour lui faire l’accolade. Les personnes présentes n’hésitaient pas à lui sauter dans les bras pour lui témoigner tout l’amour qu’elles lui portent.

«Régent est quelqu’un de très empathique. Il est patient et toujours positif. Il nous a aidés à vaincre notre peur de l’eau et nous lui en sommes reconnaissants », de témoigner Lorraine Lemay et Réjean Riendeau, élèves de l’école de natation Régent Lacoursière.

M. Lacoursière a marqué plusieurs générations d’apprentis nageurs. Les années passent, mais l’Angevin d’adoption ne demeure jamais bien loin de la piscine.

«Pour moi, la retraite c’est lorsque je serai six pieds sous terre. J’ai encore plusieurs projets à réaliser… comme le développement à plus large échelle de mon école de natation», laisse-t-il entrevoir.

Un parcours tout… sauf tranquille
Le parcours de l’homme d’affaires et sa carrière de nageur n’ont pas été de tout repos.

Plusieurs épreuves ont marqué les différentes phases de sa vie: maladie, infarctus, opération à cœur ouvert et difficultés financières ont amené leur lot de tracas.

La seule lutte qu’il aura perdue, le cancer des ovaires de son épouse qui a été emportée il y a quelques mois, de cette terrible maladie.

«Je pense encore régulièrement à Mary. Elle a été mon roc et m’a soutenu durant près de 60 ans. Je suis persuadé qu’elle veille toujours sur moi. Ce soir, elle est bien présente à mon esprit», mentionne-t-il sous le coup de l’émotion, quelques minutes avant de souffler sur les bougies de son gâteau d’anniversaire.

Durant la soirée, M. Lacoursière a accepté de dédicacer son autobiographie «L’homme de l’eau» à tous ceux qui en ont fait l’achat. Les profits des ventes réalisées lors de cette rencontre seront versés à la Fondation Mary Lacoursière dédiée à la lutte au cancer ovarien.

Des regrets? «Aucun», répond-il en guise de conclusion à l’entrevue.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus