Collaboration spéciale Le cratère de la piste cyclable est d'une telle dimension que les cyclistes n'ont d'autres choix que de le contourner pour poursuivre leur route.

Le «cratère» qui s’est formé dans un tronçon de la piste cyclable dans le parc de la promenade Bellerive sera finalement réparé dans les prochains jours.

L’incident a été causé par le passage de camions des services de l’eau, indique le maire de l’arrondissement Réal Ménard.

«Aujourd’hui, une équipe a été dépêchée sur place pour sécuriser davantage les lieux. Les travaux de réparation débuteront lundi et je m’attends à ce qu’ils soient terminés en milieu de semaine», ajoute-t-il.

Le «nid-de-poule» d’un diamètre de quelques mètres s’est formé sur la piste cyclable, entre les rues Mousseau et Pierre-Bernard, à l’intérieur du parc. En guise de mesure de sécurité, un bollard et un petit cône orange ont été placés de chaque côté.

Des plaintes ont été faites par des citoyens auprès de l’arrondissement de Mercier – Hochelaga-Maisonneuve, au début du mois d’avril, mais le tout perdure.

Des photographies circulent également sur les médias sociaux.

«C’est inacceptable. La situation démontre ce que tous ceux qui font du vélo à Montréal savent déjà. La sécurité des cyclistes n’est pas une véritable priorité pour l’administration Coderre», de commenter la conseillère municipale de Projet Montréal Laurence Lavigne Lalonde.

L’arrondissement souligne que la période du vélo vient à peine de recommencer et qu’en début de saison, il est possible que des correctifs doivent être apportés.

On peut faire mieux pour appuyer ceux qui se déplacent à vélo à Montréal» -Laurence Lavigne Lalonde, Projet Montréal

Début de saison difficile pour les pistes cyclables
La situation de la piste cyclable du parc de la promenade Bellerive est un cas extrême, mais n’est pas unique.

Le Collectif en environnement de Mercier-Est estime d’ailleurs qu’il y aurait un coup de barre à donner pour sécuriser les pistes cyclables de Mercier – Hochelaga-Maisonneuve.

«Sur certaines pistes, le niveau de propreté est discutable et d’autres sont dangereuses. Notamment, rue Notre-Dame dans le secteur de la rue de Cadillac. À un endroit, il manque la moitié de la dalle de béton. C’est très dangereux pour les usagers à vélo», relève Raymond Moquin, président de l’organisme.

Le citoyen dit comprendre que la saison du vélo ne fait que commencer, mais il souhaite des interventions rapides.

Il suggère même à l’arrondissement d’embaucher un cycliste pour quelques semaines qui serait chargé de sillonner le réseau cyclable pour repérer tous les endroits problématiques.

Les données pourraient ensuite être affichées sur le site Internet de l’arrondissement.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!