Steve Caron Sécuriser les déplacements en transport actif est l'une des six priorités de Solidarité Mercier-Est. C'est pourquoi une activité de sensibilisation s'est tenue aux abords des traverses pour piétons de la rue Hochelaga la semaine dernière.

Quatre constats d’infraction ont été remis lors d’une opération qui visait à sensibiliser les automobilistes à l’importance du respect des passages pour piétons.

Les employés de Solidarité Mercier-Est, accompagnés de l’agent de circulation du poste de quartier (PDQ) 48 et de Tandem Mercier – Hochelaga-Maisonneuve de l’organisme L’Anonyme, étaient présents aux passages pour piétons situés aux intersections des rues Hochelaga et Pierre-Tétreault, ainsi que Hochelaga et A.-A.-Desroches, pour aider les marcheurs à traverser la rue.

Quelques automobilistes ont d’ailleurs été interceptés et ont reçu un constat d’infraction de 100$ plus les frais pour ne pas avoir cédé le passage.

Pour un enfant ou une personne âgée, traverser un passage pour piétons peut être difficile, voire même dangereux, surtout sur la rue Hochelaga dans Mercier-Est où le volume d’automobiles est important.

«Il y a encore beaucoup de travail de sensibilisation à faire», avoue Geneviève Dufresne, de Solidarité Mercier-Est.

Le concept des passages piétons ne semble toujours pas assimilé par les automobilistes, souligne-t-elle. Pourtant, les règles sont claires: les automobilistes doivent céder le passage aux piétons.

Sans être une intersection accidentogène, le passage piéton de la rue Hochelaga et A.-A.-Desroches amène son lot d’insécurité et particulièrement pour les aînés du Chez-Nous de Mercier-Est qui doivent franchir l’intersection pour se rendre à destination.

La vitesse de l’artère est de 50km/h et la chaussée permet deux voies de circulation dans chaque direction.

L’agente sociocommunautaire du PDQ 48, Nathalie Meunier, conseille aux piétons de créer un contact visuel avec les automobilistes avant de s’engager et même de leur faire un signe comme de lever la main pour annoncer que l’on traverse.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!