Steve Caron/TC Media Maka Kotto, député de Bourget, se prépare déjà en vue des prochaines élections provinciales alors qu'il sollicitera un cinquième mandat.

À quelque 18 mois des prochaines élections provinciales, le député de Bourget Maka Kotto confirme qu’il sollicitera un nouveau mandat.

L’actuel président du caucus de l’opposition officielle souhaite poursuivre le travail amorcé avec les citoyens de sa circonscription.

Celui qui rêve d’un développement vert pour l’est de Montréal et d’une intégration pleinement réussie pour les immigrants, juge qu’il y a encore beaucoup à faire.

«L’est de Montréal a connu une hausse de 33% de l’immigration sur son territoire. L’intégration à l’emploi et la francisation des immigrants demeurent des combats à mener.»

Le Parti québécois (PQ) a proposé un plan contenant 20 mesures pour l’emploi et le recul de la discrimination qui a été balayé par les libéraux, déplore M. Kotto. Le gouvernement préfère entreprendre une consultation sur le racisme systémique, alors que le «temps est à l’action et non aux discussions.»

Le rôle des députés de l’opposition n’est pas facile, mais M. Kotto est fier du travail effectué par sa formation politique: aide alimentaire dans les écoles, maintien du crédit d’impôt solidarité pour les aînés, défense de la langue française et de la culture, autant de dossiers qui touchent de près les gens de sa circonscription.

«Tous ces efforts que nous déployons pour mettre de l’avant les intérêts et les valeurs des Québécois nous préparent à prendre la relève. Le PQ est bien enraciné et en mesure d’offrir une alternative crédible et progressiste à l’austérité défendue tant par la Coalition avenir Québec (CAQ) que le Parti libéral du Québec (PLQ).»

Le député de Bourget, élu pour une première fois en mai 2008, à l’occasion d’une élection partielle, tentera d’obtenir un cinquième mandat.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!