Archives TC Media La baisse de la criminalité se poursuit pour une seconde année sur les territoires des PDQ 46 et 48.

La criminalité a été légèrement en baisse sur les territoires d’Anjou et de Mercier en 2016. Le total des délits et infractions au Code criminel a diminué respectivement d’un peu plus de 3,5% et de 5%.

Sur le territoire du poste de quartier (PDQ) 46, les baisses les plus notables ont été enregistrées dans les crimes contre la propriété.

Particulièrement en ce qui a trait aux introductions par effraction et aux vols de véhicules à moteur.

Les efforts mis depuis quelques années par les policiers pour rendre la vie plus difficile aux voleurs de voitures semblent porter leurs fruits.

La prévention accrue faite par les cadets policiers dans les secteurs situés à proximité des grands axes routiers donne de bons résultats. Il s’agit d’une troisième baisse consécutive.

Toujours dans cette catégorie de crimes, les vols simples et les fraudes sont toutefois à la hausse.

Le phénomène des fraudes du «petit-fils», alors qu’une personne tente de se faire passer pour un membre de la famille de la victime afin d’extorquer de l’argent aux proches, et les sollicitations téléphoniques en tous genres nécessitent toujours une vigilance de la part des personnes âgées qui comptent souvent parmi les personnes flouées.

Au chapitre des crimes contre la personne, les données sont stables à quelques événements près, si ce n’est qu’une hausse des voies de fait. Ce type de délit a augmenté de 8%.

Mercier
Sur le territoire du PDQ 48, les crimes contre la propriété sont aussi à la baisse.

Les introductions par effraction ont chuté de 20% et les méfaits de 27%. Les crimes d’incendie et les cas de recel sont aussi en diminution.

L’envers de la médaille est une hausse de 28% du nombre de fraudes. Encore une fois, les victimes sont très souvent les personnes âgées.

Dans les crimes contre la personne, les données ne sont pas réjouissantes. Il y a eu sept tentatives de meurtre en 2016 contre aucune l’année précédente, les voies de fait ont augmenté de 12% et les agressions sexuelles de 15%.

À noter cependant que pour les agressions sexuelles, la donnée tient compte des cas traités par le Service des enquêtes spécialisées lequel est situé dans le secteur du PDQ 48.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!