Steve Caron/TC Media L'arrondissement a complété les aménagements du passage à niveau de la rue Liébert en procédant à l'implantation d'un passage piétonnier avec signalisation en bonne et due forme.

Le nouveau passage à niveau pour les piétons et cyclistes qui sera aménagé dans l’axe de la rue Taillon, entre les avenues Souligny et Dubuisson, coûtera trois fois plus cher que celui érigé dans l’axe de la rue Liébert.

Les élus ont entériné l’octroi d’un contrat de 530 000$ à la firme Ramcor Construction Inc. pour réaliser le projet.

La différence de coût s’explique par la nécessité d’installer une clôture à mailles de chaîne le long de l’avenue Dubuisson, entre les avenues Lebrun et Hector, de souligner le maire Réal Ménard.

Cette intervention vise à réduire les incidents répétés d’accès non autorisés sur l’emprise ferroviaire.

Les travaux s’amorceront dans les prochaines semaines et devraient être terminés cet automne.

La voie ferrée qui longe l’avenue Souligny, entre la rue Honoré-Beaugrand et l’avenue Georges-V, appartient au Canadien National (CN) et fait 2,5 kilomètres.

Sur ce tronçon, on ne compte que sept points de passage aménagé nord-sud, ce qui incite certains citoyens à se créer eux-mêmes des passages illégaux. Surtout lorsque la distance entre les passages aménagés est importante, comme c’est le cas entre le boulevard Pierre-Bernard et l’avenue Hector (780 mètres).

Sécurité
Présents au conseil d’arrondissement, des citoyens espèrent que la conception du nouveau passage de la rue Taillon soit mieux pensée que celle de la rue Liébert.

«À Liébert, la pente de l’inclinaison du passage à niveau n’est pas sécuritaire pour les gens. Elle est si abrupte que c’en est dangereux», estime Daniel Chartier, résident de Mercier-Est.

L’hiver, quand la glace s’est formée, c’est très glissant, ajoute pour sa part M. Ferreira, également citoyen du quartier.

Les deux hommes souhaitent que le responsable des travaux ne commette pas la même erreur de conception.

Autre irritant, les cyclistes qui empruntent ledit passage à niveau arrivent à la chaussée, souvent entre deux camions ou voitures garés de part et d’autre de l’aménagement, fait-on remarquer, en raison de l’absence de signalisation.

Une situation qui devrait s’améliorer puisque dans les derniers jours, l’arrondissement a finalement complété la sécurisation du passage Liébert en procédant à du marquage au sol et en implantant un passage piéton en bonne et due forme avec signalisation.

Le passage de la rue Liébert, tout comme celui à venir rue Taillon, permet de diminuer les distances de parcours effectués à pied ou à vélo vers les différents attraits du secteur (école, parc, centre communautaire, maison de la culture, ligne d’autobus, etc.), d’indiquer le maire Ménard.

«Ils ont un impact sur la fluidité des déplacements à pied ou à vélo dans le quartier Mercier-Est ainsi que sur la sécurité. Ils engendreront vraisemblablement une baisse du nombre de traversées illégales effectuées dans le secteur», croit-il.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!