Collaboration spéciale Jessie Pelchat, de Solidarité Mercier-Est, était très heureuse de l'annonce du maire Ménard. «Cette démonstration des élus est la preuve qu'il y a une volonté de voir ce secteur de la rue Hochelaga comme étant un vecteur important de vitalité économique dans l'arrondissement.»

L’arrondissement de Mercier – Hochelaga-Maisonneuve (MHM) investira 40 000$ annuellement, pour les trois prochaines années, pour soutenir la revitalisation de la rue Hochelaga en créant un fonds spécialement dédié à cette fin.

Les sommes serviront à financer des projets ou initiatives afin, notamment d’y améliorer la qualité de vie et une vitalité économique et sociale.

La table de concertation Solidarité Mercier-Est aura la tâche de proposer des projets en concertation avec le milieu.

«Cet investissement supplémentaire sur la rue Hochelaga permettra à Solidarité Mercier-Est de poursuivre ses efforts de développement déjà entrepris pour ce secteur avec la démarche de revitalisation urbaine intégrée (RUI) et d’innover avec de nouveaux aménagements», a souligné Richard Celzi, conseiller du district de Tétreaultville.

Le territoire d’intervention visé est celui de la rue Hochelaga, entre les rues Baldwin et French, mais il pourrait déborder légèrement, selon la pertinence des propositions, sur l’avenue des Ormeaux.

En conférence de presse, vendredi, le maire Réal Ménard s’est réjoui de cette annonce.

«C’est une belle annonce pour l’est de l’arrondissement. Une bonne partie de ce nouvel investissement viendra soutenir Solidarité Mercier-Est dans sa volonté de poursuivre les actions déjà existantes – entretien des carrés d’arbres et des bacs à fleurs -, mais permettra aussi d’innover avec de nouveaux aménagements.»

Le maire faisant référence, par exemple, à la construction de placottoirs – ces espaces de rencontre publics pour les citoyens – ou encore à la mise en place d’une colonne Morris comme moyen d’affichage pour les organismes et commerçants du secteur.

Des mesures qui ne vont pas assez loin selon Projet Montréal, qui compare la conférence de presse plutôt à une annonce électorale.

«Nous n’avons jamais été mis au courant d’un tel projet. C’est la première fois que nous en entendons parler. Les sommes n’ont pas été votées et ne figuraient pas au budget que nous avons adopté. C’est une annonce pour servir les intérêts du maire», déplore Laurence Lavigne Lalonde, conseillère de Maisonneuve – Longue-Pointe.

Celle qui est également porte-parole de Projet Montréal en matière de développement économique va plus loin. Selon elle, le problème de la rue Hochelaga est plus profond que quelques carrés d’arbre et placottoirs.

«On a besoin de projets structurants et une vision beaucoup plus large de la situation. Nous avons des solutions et un plan pour la revitalisation de cette artère que nous dévoilerons lors de la campagne électorale.»

Les premières interventions de Solidarité Mercier-Est pourraient avoir lieu dès cet automne.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!