Steve Caron/TC Media Seul organisme communautaire orienté vers la famille dans Mercier-Ouest, les nouveaux locaux d'Escale Famille le Triolet sont situés au 6910, avenue Pierre-de-Coubertin.

Après 24 ans à la même adresse, Escale Famille le Triolet (EFLT) entreprend un nouveau chapitre. L’organisme de Mercier-Ouest, maintenant propriétaire d’un bâtiment tout neuf, accueille dorénavant sa clientèle dans ses locaux de la rue Pierre-de-Coubertin.

Dès que l’organisme a appris qu’il devait quitter ses bureaux du Centre récréatif et communautaire (CRC) Saint-Donat, la Commission scolaire de Montréal (CSDM) reprenant les lieux pour scolariser ses élèves, EFLT a dû rapidement trouver une solution pour poursuivre ses activités.

Après avoir analysé différents scénarios, qui ne se sont finalement pas concrétisés, a germé l’idée de devenir propriétaire et de construire un tout nouvel édifice. Des installations qui lui permettraient de maintenir ses services de halte-garderie, activités et ateliers de soutien aux parents de Mercier-Ouest en plus de développer un nouveau projet d’habitation communautaire pour les mères monoparentales. S’amorçait alors une course contre la montre afin de transformer ce défi en opportunité.

Trois ans d’efforts, de discussions et de négociations ont été nécessaires pour accoucher du projet. Près de 7M$ plus tard, l’organisme peut dire mission accomplie. L’inauguration officielle de ses nouvelles installations ayant eu lieu la semaine dernière.

Dans ce projet, le mot solidarité prend tout son sens. L’organisme à but non lucratif a pu compter sur de nombreux partenaires tout au long de l’aventure. La directrice générale d’EFLT, Carole Longpré, ne tarit pas d’éloges à leur endroit.

«Plus d’une cinquantaine de partenaires collaborent déjà à différents niveaux pour offrir des activités ou ateliers, partager leur expertise ou par le biais de dons de mobilier. Cette mobilisation fait chaud au cœur et elle est très appréciée», remercie-t-elle.

Reprendre sa vie en main…
Le nouveau volet Escale pour ToiT, c’est l’ajout de 21 logements subventionnés transitoires pour des mères monoparentales avec au moins un enfant de moins de cinq ans.

Les candidates choisies souhaitent développer un projet de vie personnel et s’engager dans une démarche de relance socioprofessionnelle. Un service d’accompagnement est offert aux participantes tout au long du processus.

Le volet Escale pour ToiT permet à des mères monoparentales comme Mélanie Leblanc de s’engager dans une démarche de relance socioprofessionnelle.

Pour certaines, l’objectif est de réintégrer le marché du travail le plus rapidement possible, pour d’autres, c’est plutôt de terminer leurs études.

Dans les deux cas, on leur offre un milieu de vie qui leur permettra de se reprendre en main et de se bâtir un avenir meilleur.

Marie-Danielle est parmi celles qui bénéficient d’un appartement d’Escale pour ToiT. Mère d’un enfant de deux ans et d’un nouveau-né, la jeune femme fréquente l’école Rosalie-Jetté. Elle est très reconnaissante envers EFLT.

«C’est plus qu’un cadeau, c’est une grâce. Je pourrai poursuivre mes études sans craindre de me retrouver à la rue, car je n’avais aucun endroit où aller.»

Pour Mélanie Leblanc, également nouvelle locataire d’Escale pour ToiT, elle entrevoit maintenant l’avenir avec optimisme.

«C’est vraiment extraordinaire, ici tout le monde s’entraide.»

Elle entend bien profiter de l’occasion qui lui est offerte pour entreprendre un nouveau départ… à l’image même d’EFLT.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!