Gracieuseté / Équipe Anjou Kristine Marsolais, Lynne Shand, Luis Miranda, Andrée Hénault et Richard Leblanc ont tous été élus pour Équipe Anjou.

Le sortant Luis Miranda a été réélu maire de l’arrondissement d’Anjou dimanche 5 novembre. Son parti remporte la totalité des sièges en jeu et comptera 5 élus lors de la prochaine mandature.

Élu depuis 28 ans, Luis Miranda a de nouveau obtenu la confiance des électeurs dans son fief d’Anjou avec plus de 54% des votes exprimés. Chef de file de son propre parti, Équipe Anjou, il devance très largement la candidate d’Équipe Denis Coderre Angela Mancini (25%) et Rémy Tondreau qui était en lice pour Projet Montréal (20%). L’édile l’a de nouveau emporté sans grande difficulté puisqu’il compte près de 3992 voix de plus que le deuxième dans cette élection. En 2013, il avait déjà été élu avec plus de 4400 voix d’avance.

«Le résultat est là, nous avons encore le mandat complet de la population. C’est une preuve de confiance. Nous avons toujours été là pour Anjou et nous serons toujours là pour Anjou», s’est félicité le maire d’arrondissement qui a néanmoins déploré une campagne «de salissage» menée par ses adversaires.

M. Miranda va pouvoir compter sur le soutien des quatre élus de l’arrondissement lors de la mandature 2017-2021, car ses candidats ont conservé les districts d’Anjou, de l’est et de l’ouest et glané celui du centre.

Dans le district d’Anjou, la sortante Andrée Hénault décroche près de 47% des voix et termine loin devant Michèle Gagné d’Équipe Denis Coderre (29%)et Robert Mailhot de Projet Montréal (24%). Soutien de Luis Miranda depuis ses débuts en politique, Mme Hénault reste la conseillère de ville.

Lynne Shand est élue conseillère d’arrondissement pour le district de l’est avec près de 37% des votes exprimés. Elle prend le poste de Gilles Beaudry (7,5%), qui avait fait dissidence pour se présenter en indépendant pour ce scrutin. L’ancien membre d’Équipe Anjou termine même dernier dans ce secteur puisque René Gauthier (Équipe Denis Coderre – 28%) et Stéphanie Cambria (Projet Montréal – 27%) prennent la deuxième et la troisième place derrière Mme Shand.

Dans le district de l’ouest, Richard Leblanc (44%) l’emporte devant Mario Robert (Équipe Denis Coderre – 26%), Sylvain Plourde (Projet Montréal – 24,5%) et Nadia Ghalem (5%), une indépendante qui avait été initialement investie par Équipe Anjou dans le district du centre. Le sortant Paul-Yvon Perron ne se représentait pas cette année pour des raisons personnelles.

Enfin, Équipe Anjou reprend le district du centre à Équipe Denis Coderre puisque Michelle Di Genova Zammit (36%), la conseillère d’arrondissement sortante, a été battue par Kristine Marsolais (39,5%). L’ancienne élue avait gagné en 2013 aux côtés de Luis Miranda avant de prendre ses distances en cours de mandat pour rejoindre le parti de M. Coderre. Mme Di Genova Zammit a vraisemblablement payé ce choix. Julie De Martino (24,5%), autre femme en lice dans ce district pour Projet Montréal, termine troisième et dernière.

Luis Miranda a par ailleurs tenu à féliciter Valérie Plante, élue à la mairie de Montréal. Le maire d’Anjou a salué «une belle campagne d’idées» menée par la chef de Projet Montréal.

À l’inverse de la tendance générale, les électeurs d’Anjou ont plus soutenu Denis Coderre que Valérie Plante. L’ancien maire a obtenu 7089 voix dans l’arrondissement contre 6320 pour Mme Plante.

Le taux de participation a été de 48,62% à Anjou, au-dessus de la moyenne montréalaise qui s’établit à 42,46% pour ces élections.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!