Steve Caron/TC Media Le comité Amis des enfants de de Mercier est composé des tables de quartier Solidarité Mercier-Est et Mercier-Ouest quartier en santé, de la Maison des familles de Mercier-Est, d'Escale Famille le Triolet et du CIUSSS de l'est-de-l'île-de-Montréal.

Les quartiers de Mercier-Est et Mercier-Ouest comptent officiellement jusqu’à maintenant 54 commerces certifiés Amis des enfants. Les familles fréquentant ces établissements en compagnie de leur progéniture sont assurées d’être toujours bien reçues.

Cette certification vise à reconnaître et promouvoir les établissements qui tiennent compte des besoins des familles, en particulier celles composées de tout-petits 0-5 ans, dans leurs installations et services.

Pour être certifiés, les commerçants doivent démontrer une attitude accueillante à l’égard des familles et respecter le droit d’allaiter sans obligation d’achat.
À ces deux obligations, l’établissement doit répondre à trois autres critères au choix parmi une liste préétablie.

Liste de critères dans laquelle on retrouve notamment d’avoir des tables à langer dans les toilettes; avoir du mobilier adapté aux enfants; avoir un accès facilitant l’entrée des poussettes ou un espace dédié à leur rangement; avoir un espace de stationnement réservé aux familles ou femmes enceintes; offrir un menu enfant, disposer d’un petit marchepied pour que les enfants puissent accéder aux points d’eau, etc.

Une fois que le commerce est certifié, le propriétaire reçoit un autocollant qu’il peut apposer à la porte d’entrée de son établissement. Et le tour est joué.

«Pour une première phase, nous sommes satisfaits des résultats, note Anastasia Desay, chargée de projet à Solidarité Mercier-Est. On souhaite que le nombre de commerces certifiés continue d’augmenter. Les partenaires et bénévoles poursuivent les visites pour aller à la rencontre des commerçants et leur parler du projet.»

Une commerçante exemplaire
Propriétaire de la Friperie Au K’Zou, Caroline Therrien, est très heureuse que son commerce soit certifié Amis des enfants. Pour cette nouvelle entrepreneure, la friperie a un peu plus d’un an d’existence, la certification correspond à ses valeurs profondes d’entraide.

Celle qui est également mère de famille a entièrement adapté son commerce aux besoins des familles. Elle dispose d’un coin aménagé pour les enfants où ceux-ci peuvent s’amuser pendant que maman magasine. Les allées de marchandises sont larges pour faciliter le passage des poussettes, sa salle de bain est accessible à tous et munie d’une table à langer.

Elle met à la disposition des gens un micro-ondes ou encore une bouilloire pour faire chauffer la nourriture du tout-petit et a souvent sous la main quelques couches en cas d’urgence…

Il lui arrive même de «garder» durant quelques minutes l’enfant d’une cliente pendant que celle-ci complète une petite course chez le commerçant voisin.

«Pour moi, ça allait de soi. Dès le départ, je voulais une boutique axée sur l’entraide et où tous se sentent bien. J’en retire un grand sentiment de fierté», affirme-t-elle.

La démarche de certification a démarré plutôt timidement en 2015, mais depuis de plus en plus de commerces se joignent au mouvement. Et tous les types de commerce peuvent être certifiés.

«J’ai embarqué d’emblée dans le projet, sans avoir à investir de sommes particulières pour répondre aux critères. C’est une très belle initiative, mais aussi très simple», de conclure Stéphane Landry, copropriétaire de la Crèmerie du bonbon plaisir.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!