Archives TC Media Le projet résidentiel sur les anciens terrains de la cour de voirie Honoré-Beaugrand va de l'avant. Les élus ont décidé de ne pas tenir de scrutin référendaire dans ce dossier.

Les élus de l’arrondissement de Mercier – Hochelaga-Maisonneuve (MHM) ont finalement statué et décidé d’aller de l’avant dans le dossier du projet résidentiel sur les anciens terrains de la cour de voirie Honoré-Beaugrand.

Le maire Pierre Lessard-Blais en a avisé les citoyens au début de conseil du 5 décembre. Il a dit avoir pris note des commentaires des participants à la soirée d’information tenue la semaine dernière, mais le projet suivra son cours.

Les grands paramètres du dossier demeureront les mêmes. Le nombre d’unités d’habitation à construire est toujours de 325 dans des bâtiments de six étages et le projet comprendra des logements sociaux, des logements abordables, des maisons de ville, des condos ainsi qu’un marché d’alimentation de plus de 3200 mètres carrés.

Le nouvel élu a tenté de rassurer les résidents du secteur en mentionnant qu’un comité de suivi serait mis en place pour limiter les inconvénients durant la construction et que des rencontres publiques seraient tenues régulièrement pour informer les gens des avancées du projet.

Il a aussi réitéré son engagement à mener une étude de circulation pour ensuite mettre en place des solutions qui permettront de décongestionner le secteur.

Malgré tout, la décision n’a pas plu à plusieurs des citoyens présents à la séance du conseil.

Le président des jardins communautaires Souligny, Franz Charneux, parlant même de «trahison» avant qu’il ne quitte les lieux en furie. Il aurait souhaité un tout autre dénouement ou à tout le moins que les citoyens puissent se prononcer par scrutin référendaire.

Un processus stérile, aux yeux de la conseillère municipale Laurence Lavigne Lalonde, puisqu’une telle opération n’aurait porté que sur la hauteur des bâtiments, ce qui ne semblait pas un enjeu majeur selon elle. La circulation dans le secteur ayant fait l’objet de davantage de commentaires de la part des citoyens.

Une circulation déjà insoutenable qui sera amplifiée avec l’arrivée de ce projet résidentiel, déplore pour sa part Raymond Moquin, président du Collectif en environnement de Mercier-Est.

Cette vision de tout ou rien – take it or leave it – en raison du fait qu’il n’y a eu qu’un seul soumissionnaire au projet chicote l’ingénieur de formation.

Selon lui, ce n’est pas une raison suffisante pour ne pas proposer d’améliorations au projet.

«L’entrée des stationnements ou des livraisons par la rue Honoré-Beaugrand, à quelques pieds du coin de la rue Hochelaga, n’est pas une bonne idée, juge-t-il. Cela devrait plutôt se faire par la rue Souligny.»

De plus, un comité de suivi c’est bien, mais ça prend des propositions en amont du projet, ajoute-t-il.

Le projet ne correspond pas à la hauteur des attentes des membres du collectif.

Les gens en accord avec le projet sont demeurés plutôt discrets. Le promoteur, EJP Construction inc. n’avait pas recontacté TC Media au moment de mettre le texte en ligne.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!