Archives TC Media Avec l'abrogation du Règlement sur la construction, la transformation et l'occupation d'immeubles situés sur le site Contrecoeur, les élus de MHM auront les coudées franches pour développer le secteur selon leurs propres orientations.

Mercier – Hochelaga-Maisonneuve (MHM) accueille favorablement le rapport de l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) en lien avec les changements réglementaires que souhaite apporter l’arrondissement au Faubourg Contrecoeur.

L’abrogation du Règlement sur la construction, la transformation et l’occupation d’immeubles situés sur le site Contrecoeur (07-17) permettra à l’arrondissement de se réapproprier la pleine gestion des règlements et d’aligner le développement du secteur selon ses propres orientations.

«Avec l’avis favorable de l’OCPM, l’arrondissement a l’intention d’aller de l’avant (avec ses changements réglementaires). L’aménagement de la zone commerciale pourra enfin débuter. Comme de nombreux citoyens, nous souhaitons que ce projet de développement économique soit exemplaire», de signaler par voie de communiqué le maire de MHM Pierre Lessard-Blais.

La tâche de contenter tout un chacun ne sera pas simple. Les citoyens ayant participé tout au long des consultations ont certaines attentes.

Les résidents souhaitent trouver sur place – zone commerciale – qualité et diversité dans l’offre alimentaire, la restauration et les commerces de proximité.

Pour plusieurs, les commerces ne doivent pas se limiter aux succursales des grandes bannières déjà omniprésentes. Les commerces locaux doivent aussi être présents.

«Les attentes des citoyens convergent vers l’aménagement d’une zone commerciale qui combinerait avec succès deux impératifs: répondre aux besoins actuels et prévisibles des consommateurs et cela, dans un environnement convivial, inclusif, en harmonie avec le milieu de vie qu’est devenu le Faubourg Contrecoeur», souligne le rapport de l’OCPM.

Dans les commentaires citoyens, l’aménagement des espaces extérieurs de la zone commerciale revêt une grande importance. À leurs yeux, il inclurait des passages piétonniers et cyclables sécuritaires et faciles à parcourir. Il se caractériserait aussi par une verdure abondante et des dispositifs de rétention des eaux de ruissellement.

La commission recommande à l’arrondissement et à Sobeys de concevoir l’aménagement et la gestion du parc de stationnement selon le modèle Stationnement écoresponsable proposé par le Conseil régional de l’environnement de Montréal, soit en tenant notamment compte de la lutte aux îlots de chaleur, de la gestion de l’eau pluviale, du revêtement de sol, de la mobilité durable et plus encore.

La circulation des voitures et camions constitue également un sujet de préoccupation des citoyens.

«Les résidents du Faubourg Contrecoeur sont préoccupés par la question de la sécurité des piétons et cyclistes. Cet enjeu est une priorité à l’échelle de l’arrondissement et nous souhaitons tenir à jour un portrait de la problématique et mettre en place des mesures afin d’améliorer la sécurité dans le secteur», écrit pour sa part Suzie Miron, conseillère municipale du district de Tétreaultville.

Dès le départ, la rue de Contrecoeur a été conçue comme collectrice destinée à minimiser la circulation des rues locales, reliant le Faubourg au réseau artériel par la rue Sherbrooke.

Avec le parachèvement du développement résidentiel, la construction du centre de la petite enfance et le développement de la zone commerciale, une augmentation des déplacements est à prévoir.

Les citoyens militent pour des mesures d’apaisement de la circulation et de sécurisation des traverses piétonnes.

Pour la commission, il est de première importance d’assurer la perméabilité de la rue de Contrecoeur, particulièrement aux endroits névralgiques , soit aux abords de la zone commerciale, du parc et du futur CPE.

Comme certains aménagements demeurent à compléter, l’arrondissement dispose d’une marge de manœuvre pour greffer des mesures d’apaisement de la circulation avec une signalisation appropriée; améliorer et embellir les trottoirs de la rue de Contrecoeur pour qu’ils deviennent des parcours piétonniers attirants.

Rappelons que l’OCPM ne peut forcer un arrondissement à donner suite à ses recommandations.

Toutefois, les divers éléments mentionnés dans les recommandations formulées par l’OCPM seront analysés dans un souci d’améliorer la qualité de vie des résidents du faubourg assure l’arrondissement.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!