Steve Caron/TC Media L'amoncellement de neige bloquant l'une des entrées donnant accès au stationnement sera ramassé par l'arrondissement à titre de mesure exceptionnelle.

L’arrondissement de Mercier – Hochelaga-Maisonneuve (MHM) serre la vis aux déneigeurs privés qui utilisent le domaine public pour disposer de la neige. Plusieurs résidents du Faubourg Contrecoeur pourraient donc devoir condamner leur stationnement, faute d’espace.

Lors de la séance du conseil d’arrondissement de février, certains sont venus sensibiliser les élus de l’arrondissement aux impacts d’un tel resserrement auprès des déneigeurs privés et réclament des solutions alternatives.

Annie St-Amant est propriétaire d’une maisonnette urbaine de la phase 4 au Faubourg Contrecoeur. Chaque bâtiment partage son stationnement avec le bâtiment voisin pour un total de 24 cases de stationnement extérieures. Au total pour cette phase 4, il y a huit bâtiments et quatre stationnements.

La superficie à déneiger représente près de 900 mètres carrés par stationnement. Depuis que leur syndicat de copropriété existe, soit décembre 2013, la neige des stationnements était disposée dans les rues du Faubourg Contrecoeur sans conséquence. Elle était ensuite ramassée lors des opérations de chargement de la neige de MHM. Cette pratique avait toujours été tolérée, même si le règlement municipal l’interdit.

Or, le déneigeur de Mme St-Amant a reçu des avertissements pour qu’il cesse de mettre la neige des stationnements privés dans la rue. Depuis, les résidents doivent « entreposer » la neige sur leur terrain, soit sur quatre petites surfaces gazonnées d’environ 50 mètres carrés ou encore la disposer eux-mêmes.

En tenant compte de la servitude de la Ville, de la présence d’arbres et du trottoir, la surface disponible pour entasser la neige sur les terrains des citoyens est encore moindre. Malgré leur bonne volonté, ils n’ont juste pas de place.

Seulement pour les précipitations de la fin de semaine du 3 février, 75% de l’espace des terrains a été utilisé, ne laissant que 25% pour toutes les autres accumulations à venir.

«Lorsque le service d’urbanisme de l’arrondissement a donné son aval à la construction du Faubourg Contrecoeur en fonction des plans présentés, ils n’ont certainement pas pensé au déneigement. Et là, ce sont les citoyens qui en font les frais», déplore Mme St-Amant.

Cette dernière rappelle que les plans de construction du Faubourg Contrecoeur ont été entérinés par les services de la Ville et que ceux-ci doivent trouver une solution.

Entretemps, une des entrées du stationnement de Mme St-Amant a été condamnée par l’accumulation de neige, ce qui dans le cas d’une intervention des services d’urgence compliquerait drôlement la tâche des pompiers ou ambulanciers. Sans compter que c’est également interdit.

Parc Carlos-D’Alcantara
Christine Boutin, également résidente du Faubourg Contrecoeur, estime que des solutions créatives doivent être mises en place.

Christine Boutin et Annie St-Amant, toutes deux résidentes du Faubourg Contrecoeur.

«Des citoyens se plaignent déjà du manque d’espace de stationnement dans le Faubourg. Je ne crois pas que la solution est de condamner nos stationnements privés et de garer 128 voitures de plus dans la rue.»

Les deux résidentes croient qu’il faudrait que l’arrondissement envisage de souffler la neige dans le parc Carlos-D’Alcantara ou encore que la neige soit déposée devant l’esplanade, là où il est déjà interdit de stationner ou même de s’arrêter.

Il existerait dans d’autres arrondissements, la possibilité d’émettre des permis pour disposer de la neige dans la rue et une façon pour le faire adéquatement, mais pas dans Mercier – Hochelaga-Maisonneuve, soulignent-elles. Il faudrait peut-être y réfléchir.

Réaction du maire
À très court terme, le maire Pierre Lessard-Blais s’est engagé à ce que l’amoncellement de neige bloquant l’entrée du stationnement des résidents soit ramassé par l’arrondissement.

«Il s’agit d’une mesure exceptionnelle prise pour une question de sécurité. Ce sera fait que pour cette fois-ci», prévient-il.

Un rappel sera fait auprès des déneigeurs privés opérant dans l’arrondissement pour les prévenir de la réglementation en vigueur – dont l’interdiction de disposer de la neige sur le domaine public – afin d’éviter tout imbroglio.

Il se dit conscient de la problématique que les règles peuvent engendrer, mais estime qu’elles sont les mêmes pour tous, avouant du coup que «ce ne sont pas les premiers problèmes de planification qu’on voit dans le Faubourg Contrecoeur.»

Pour M. Lessard-Blais, il est toutefois hors de question de souffler la neige dans le parc Carlos-D’Alcantara.

La problématique de fond demeure donc entière pour ces résidents du Faubourg Contrecoeur.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!