Archives TC Media La question du transport en commun en est une qui soulève bien des passions. Des citoyens et élus des divers paliers gouvernementaux de l'est de Montréal réclament des améliorations.

Une vingtaine de résidents de l’est de Montréal ayant récemment participé à une soirée d’échanges sur les transports, organisée par le député fédéral de La Pointe-de-l’île Mario Beaulieu, croient que des changements doivent être apportés pour améliorer la desserte en transport en commun dans leur secteur.

Les citoyens, qui estiment être les parents pauvres, sont très critiques. Des circuits d’autobus déficients et mal adaptés, un prolongement de la ligne bleue du métro qui s’arrête à Anjou, le terminus Honoré-Beaugrand qui est sursaturé, des circuits d’autobus locaux mal répartis, les doléances sont nombreuses.

Présente à la soirée, la conseillère municipale de Tétreaultville, Suzie Miron, admet sans détour que les problèmes sont bien réels.

«L’axe nord-sud est un enjeu majeur dans les quartiers de Mercier. Plusieurs autobus ne passent qu’aux demi-heures et ne couvrent pas la partie sud du quartier. Les circuits de la Société de transport de Montréal (STM) ne correspondent pas aux besoins des citoyens.»

L’élue mise beaucoup sur l’éventuel ajout de 300 autobus de la STM pour corriger certaines lacunes.

La volonté de la société de transport est de consulter les usagers et d’apporter des modifications pour bonifier le service, autant quantitativement que qualitativement, soutient-elle.

Des actions devront aussi être posées pour désengorger le terminus Honoré-Beaugrand. À l’origine, celui-ci n’a pas été conçu à cet effet.

L’espace autour de la station est trop réduit et l’édicule sud constitue un îlot présentant un danger pour les piétons, estime le Collectif en environnement de Mercier-Est.

Cinq circuits d’autobus – 26, 28, 85, 189 et 362 – circulent rue Honoré-Beaugrand, entre les rues Sherbrooke et Hochelaga, causant une densité de circulation d’autobus régulièrement décriée par les riverains.

De plus, cette concentration occasionne une desserte insuffisante dans d’autres parties de Mercier-Est plus densément peuplées ou comprenant notamment des artères commerciales (rue des Ormeaux par exemple).

Le député fédéral de La Pointe-de-l’île, Mario Beaulieu, était attentif aux commentaires formulés par les citoyens.

Certains circuits à Honoré-Beaugrand, notamment les 141 et 189, devraient être repensés pour éviter que les autobus n’aient à traverser inutilement et dangereusement la rue Sherbrooke, de souligner le Collectif dans un document de travail produit en vue de la consultation.

Pistes de solution
Les participants à la soirée ont identifié plusieurs irritants, mais également des pistes de solution.

Utilisation du stationnement du Mont Saint-Antoine pour désengorger le terminus d’autobus Honoré-Beaugrand, modification de certains circuits et arrêts, relocalisation des autobus des couronnes Nord et Sud à Radisson, voie réservée ininterrompue rue Notre-Dame, tramway électrique dans l’emprise de la voie ferrée Souligny, implantation de navette or de la STM.

D’autres ont suggéré d’utiliser les terrains de Shell à Montréal-Est pour prolonger le métro de la ligne verte ou encore de récupérer l’usage des terrains municipaux localisés à l’ouest du centre commercial Versailles pour agrandir le terminus Radisson et le stationnement incitatif, d’implanter une navette fluviale de Pointe-aux-Trembles vers le centre-ville avec un arrêt à la promenade Bellerive.

Des pistes de solution qui méritent, dans certains cas, une réflexion approfondie pour en mesurer la faisabilité, mais plusieurs propositions pourraient très bien voir le jour à court ou moyen terme, selon le député Mario Beaulieu, grandement ravi de la teneur des échanges.

À l’approche des élections provinciales, les candidats de l’est de Montréal – tous partis confondus – seront assurément appelés à se prononcer et à prendre des engagements clairs et concrets.

Plusieurs résidents sont d’avis qu’ils ont assez attendu et que c’est maintenant à leur tour d’obtenir leur part, car le transport c’est aussi un moteur de développement économique.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!