Archives TC Media L'installation de placottoir permet d'offrir aux gens un espace pour s'asseoir, prendre une pause et renforcer les interactions sociales entre les résidents d'un quartier.

Malgré la popularité du placottoir de la rue des Ormeaux, ces petites terrasses collectives publiques sur rue qui poussent dans plusieurs arrondissements, le retour du projet dans Mercier-Est n’est toujours pas confirmé en vue de la saison estivale.

Depuis plusieurs mois, Lyza Fréchette et Stéphane Landry, copropriétaires de la crèmerie du Bonbon plaisir, demandent aux élus de Mercier – Hochelaga-Maisonneuve (MHM) de leur confirmer le retour du projet, mais sans succès.

Le placottoir de la rue des Ormeaux a été installé tout juste devant leur commerce, entre Hochelaga et Pierre-de-Coubertin.

«Le placottoir a été très populaire. Il n’était pas rare qu’une cinquantaine de personnes y passent chaque soir. Les gens ont apprécié le projet et plus de 700 citoyens ont signé une lettre d’appui trouvant l’initiative de l’arrondissement excellente», de mentionner Mme Fréchette.

Évidemment, l’impact sur le chiffre d’affaires de l’entrepreneure a été positif. Mais au-delà de la question économique, c’est une installation collective utilisée par tout le monde et pas juste nos clients, indique la commerçante.

Les aînés utilisent le placottoir pour prendre une pause lors de leurs achats dans les commerces du secteur ou encore les piétons s’y arrêtent durant leur marche, a remarqué Mme Fréchette, qui souhaite ardemment le retour de la petite terrasse.

Dans les derniers jours, la commerçante a toutefois reçu un appel des services de l’arrondissement lui laissant craindre le pire.

Pour en avoir le cœur net, le couple s’est de nouveau présenté devant les élus au conseil d’arrondissement.

Le maire Pierre Lessard-Blais a tenté de les rassurer. Il leur a rappelé que l’an dernier, le quartier de Mercier-Est avait pu bénéficier de deux placottoirs d’abord destinés à la Société de développement commercial (SDC) Hochelaga-Maisonneuve.

Devant la difficulté de leur trouver des emplacements appropriés dans Hochelaga, les élus de l’époque avaient décidé de se tourner vers la table de concertation Solidarité Mercier-Est pour leur dénicher des endroits dans Mercier-Est.

«Nous allons vérifier avec la société de développement commercial la possibilité d’utiliser de nouveau un des placottoirs qui leur étaient destinés pour l’installer devant votre commerce», a assuré le maire Lessard-Blais, sans toutefois promettre de résultat.

«Il y a des commerces qui n’en veulent pas et nous oui. La solution est simple», croit Mme Fréchette.

Qu’est-ce qu’un placottoir…
Le placottoir est une aire de détente et de rencontre pour tous et aménagé sur la chaussée devant un établissement.

Il s’agit d’un aménagement temporaire de l’espace public en continuité et au même niveau que le trottoir.

Il permet d’offrir aux gens un espace pour s’asseoir et relaxer; dans certains cas de créer un achalandage commercial; de renforcer les interactions sociales entre les résidents d’un quartier.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!