Steve Caron/TC Media Des changements sont dans l'air à l'école secondaire Marguerite-De Lajemmerais, qui accueille uniquement des classes régulières de filles présentement, en vue de la prochaine rentrée scolaire.

Les élèves de l’école secondaire Marguerite-De Lajemmerais, le seul établissement de la Commission scolaire de Montréal (CSDM) qui accueille uniquement des classes régulières de filles, devront vraisemblablement cohabiter avec les garçons à la prochaine rentrée scolaire.

Trois scénarios sont présentement dans les cartons et analysés par le conseil des commissaires de la CSDM.

Le premier est la cohabitation d’une école primaire avec l’établissement d’enseignement secondaire; le second concerne l’implantation de classes d’accueil mixtes en francisation; et le dernier scénario est de revoir le statut de l’école pour inclure la mixité garçon et fille.

Catherine Harel-Bourdon, présidente de la CSDM.

«Aucune décision n’a encore été prise, précise d’entrée de jeu Catherine Harel-Bourdon, présidente de la CSDM. Mais dans les trois cas, cela implique l’arrivée de garçons à Marguerite-De Lajemmerais.»

Le point touchant le renouvellement du projet particulier de Marguerite-De Lajemmerais a été retiré de l’ordre du jour de la dernière séance des commissaires pour y apporter les modifications nécessaires.

Le changement semble donc inévitable. Depuis quelques années, le nombre d’inscriptions est en baisse à Marguerite-De Lajemmerais. Une tendance à l’inverse de ce que vivent la plupart des écoles de la CSDM.

En 2011-2012, Marguerite-De Lajemmerais accueillait 1250 élèves, alors que pour la présente année scolaire, on y compte 780 élèves. Une baisse de clientèle de près de 40%.

Jean-Denis Dufort, commissaire indépendant de la CSDM.

Les membres du conseil d’établissement de Marguerite-De Lajemmerais ont déjà abordé la question. L’option privilégiée, selon le commissaire scolaire indépendant Jean-Denis Dufort, est celle de l’implantation de classes d’accueil mixtes.

«Personnellement, je n’ai pas de préférence quant aux scénarios proposés. Je crois toutefois que les parents et la population doivent être consultés, ce qui n’a pas été fait jusqu’à maintenant, et selon les réponses obtenues nous pourrons prendre une décision. Il ne faut pas se baser sur des perceptions.»

Un sondage devait d’ailleurs être fait cette semaine pour s’enquérir de l’opinion des parents de Marguerite-De Lajemmerais. Au moment de mettre le texte en ligne, les résultats n’étaient toujours pas connus.

Mme Harel-Bourdon rappelle que les conseils d’établissements sont des instances démocratiques où l’on retrouve des parents qui ont été élus et qu’il y a également à la CSDM un comité de parents.

Les commissaires scolaires ont encore quelques semaines devant eux. Leur prochaine assemblée ne se tenant que le 25 avril prochain. Ce n’est qu’à ce moment qu’ils auront à se prononcer et que l’on en connaîtra davantage sur l’option privilégiée à mettre en place.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!