Collaboration spéciale - Annie St-Amant Les résidents du Faubourg Contrecoeur ont dorénavant accès à des livres en libre-service avec l'installation de deux croque-livres à deux pas de chez eux.

En se promenant dans le Faubourg Contrecoeur vous les aurez peut-être remarqués: deux croque-livres ont été installés et la réponse des familles du quartier a été instantanée.

Le principe du croque-livres est simple. Les gens sont invités à y déposer un livre et à en prendre un. Lorsqu’ils ont terminé leur livre, ils n’ont qu’à le ramener et à en choisir un autre. En fait, c’est une «minibibliothèque» en libre-service, sans carte de membre.

Très rapidement, plusieurs dons ont été faits pour alimenter les deux boîtes de partage de livres en libre-service. La formule semble grandement plaire aux résidents.

«J’ai été surprise, mais très heureuse de l’accueil du projet. C’est déjà un beau succès», souligne fièrement Annie St-Amant, membre du Comité citoyen du Faubourg Contrecoeur.

L’arrondissement de Mercier – Hochelaga-Maisonneuve a défrayé les coûts pour l’achat des deux croque-livres et c’est un grand-papa qui a monté le tout avec ses petits-enfants.

Pour la peinture, la décoration et la sécurisation des croque-livres, le comité a utilisé les sommes restantes d’un budget provenant de la Caisse Desjardins Anjou-Tétreaultville.

Le premier croque-livres a été installé dans la partie nord du faubourg, soit au coin des rues Anne-Courtemanche et Claude-Masson, près des boîtes aux lettres publiques.

Et le second se trouve plus au sud tout près de l’allée Norman-McLaren, juste à côté d’un banc public.

«C’est vraiment parfait, les gens prennent un bouquin et peuvent ensuite le lire sur le banc. L’endroit est stratégique», fait remarquer Mme St-Amant.

Devant le succès et l’engouement pour les croque-livres, le comité citoyen aimerait bien pouvoir en ajouter deux autres l’an prochain, ce qui permettrait de mieux couvrir le territoire.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!