Getty Images/iStockphoto

En raison du manque d’espace pour accueillir tous les élèves de l’école primaire Saint-Fabien à la prochaine rentrée scolaire, certains seront scolarisés dans les locaux de l’école secondaire Marie-Anne, édifice Rosalie-Jetté.

La capacité d’accueil de Saint-Fabien est de 14 groupes. Présentement, 21 classes sont prévues pour 2018-2019.

Dans les dernières années, tous les locaux de services ont été récupérés pour éviter de devoir déplacer des élèves, notamment à l’école voisine, Guillaume-Couture, qui compose également avec une croissance importante de ses effectifs scolaires.

Aux prises avec des choix plutôt limités, la Commission scolaire de Montréal (CSDM) a donc proposé au conseil d’établissement de Saint-Fabien d’utiliser le 5100, rue Bossuet pour y scolariser les élèves excédentaires, ce qui a été accepté.

L’immeuble de la rue Bossuet accueillait jusqu’à tout récemment des adultes de l’école des métiers des Faubourgs-de-Montréal, de l’école des métiers de l’informatique, du commerce et de l’administration de Montréal (ÉMICA), de l’école secondaire Marie-Anne ainsi que les installations du centre de la petite enfance Carcajou.

Les groupes de formation professionnelle de l’école ÉMICA et des métiers des Faubourgs-de-Montréal seront réintégrés dans leur école principale respective, libérant ainsi de l’espace pour les jeunes de Saint-Fabien.

Cet été, les travaux de réaménagement nécessaires seront faits et ils devraient être terminés à temps pour la rentrée scolaire 2018-2019 afin d’accueillir des élèves de Saint-Fabien.

La reprise du 5100, Bossuet pour la scolarisation de jeunes du primaire permettra l’ajout de neuf classes, des locaux de services et d’un gymnase. Le bâtiment retrouvera ainsi un peu de sa vocation initiale.

Avant 2006, l’école primaire Marie-Reine-des-Cœurs cohabitait depuis plusieurs années avec les élèves de Rosalie-Jetté (aujourd’hui école secondaire Marie-Anne, édifice Rosalie-Jetté) et le CPE Carcajou.

Marie-Reine-des-Cœurs comptait alors sept groupes, une bibliothèque, un local de service de garde et un gymnase, ce qui est similaire aux besoins actuels.

L’objectif de la CSDM étant de trouver une solution adaptée aux besoins tout en minimisant les impacts humains, pédagogiques et budgétaires, le retour d’une occupation primaire au sein du 5100, Bossuet a été la formule privilégiée plutôt que d’installer des classes modulaires dans la cour de l’école Saint-Fabien.

Le tout au grand bonheur du conseil d’établissement de l’école Saint-Fabien.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!