Steve Caron/Le Flambeau Les ateliers 1,2,3 c'est un départ sont financés par le Fonds agir ensemble de la Ville de Montréal dans le cadre du programme de Revitalisation urbaine intégrée (RUI) de Mercier-Est de la table de concertation Solidarité Mercier-Est.

Habiter de façon autonome en appartement est une étape charnière dans la vie de bien des jeunes adultes. Heureusement, les ateliers 1,2,3 c’est un départ du projet Cuisinons ensemble permettent d’outiller les participants afin de leur assurer une transition harmonieuse.

En ce lundi midi, les participants s’affairent à couper les légumes pour le repas qu’ils dégusteront un peu plus tard. Ils mettent en pratique de façon concrète les notions et trucs appris la semaine dernière.

Après le repas, ils auront droit à un atelier sur le budget en compagnie d’une intervenante de l’Association coopérative d’économie familiale (ACEF) de l’est de Montréal. Ils apprendront alors à préparer et à gérer leur budget pour éviter les retards de paiement.

Les sujets abordés lors des ateliers 1,2,3 c’est un départ tournent tous autour de l’alimentation, du budget, de la salubrité, le tout sous différentes facettes.

Martine Côté, cuisinière formatrice des ateliers 1,2,3 c’est un départ.

Précédemment, les gens ont reçu des notions sur l’entretien ménager, l’hygiène personnelle, les instruments de base à avoir sous la main en appartement, la conservation des aliments, etc.

«Bien lire les étiquettes à l’épicerie pour faire des achats judicieux ça peut paraître simple, mais quand tu n’as jamais appris à le faire ce n’est pas facile. Certains de nos participants doivent conjuguer avec des enjeux d’intégration – la maladie mentale par exemple – ou encore ils ont quitté le nid familial à l’adolescence. Ils doivent se familiariser avec les notions de base», observe Martine Côté, cuisinière formatrice à Cuisinons ensemble.

Et la formule donne de bons résultats. Mme Côté et sa collègue bénévole Andréanne Pagé ne tarissent pas d’éloges à l’endroit de leurs protégés.

Les participants s’améliorent de semaine en semaine. Les trucs dispensés lors des ateliers leur sont utiles et leur permettent de développer leurs habiletés.

Certains n’avaient jamais véritablement cuisiné se contentant pour la plupart du temps de plats surgelés. Maintenant, ils sont en mesure de se préparer plusieurs repas cuisinés maison par semaine, mentionnent-elles fièrement.

Les ateliers 1,2,3 c’est un départ s’adressent aux adultes âgés de 18 à 35 ans qui résident dans le quartier de Mercier-Est. Ils ont lieu une fois par semaine, tous les lundis, et la session est de 10 semaines. Chaque atelier a une durée de quatre heures.

Les participants sont souvent recommandés par des organismes du quartier comme le PITREM, le CLSC, le CIUSSS de l’Est-de-l’île-de-Montréal, la Maison l’Échelon et la Maison des familles de Mercier-Est. Mais les gens peuvent s’y inscrire de leur propre chef. La prochaine session débutera en septembre.

Pour s’inscrire aux ateliers 1,2,3, c’est un départ, on compose le 514 729-4123.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!