Steve Caron/Le Flambeau Les automobilistes qui garent leur voiture à l'intérieur d'une zone de cinq mètres d'une intersection s'exposent à une amende de 57 $ plus les frais, en vertu du Code de la sécurité routière.

Certains marquages visant à délimiter le dégagement de cinq mètres aux intersections de Mercier – Hochelaga-Maisonneuve (MHM) à peine réalisés devront être ajustés pour répondre aux normes du Code de la sécurité routière et du ministère des Transports.

Lors d’inspections visuelles sur le terrain, l’arrondissement a constaté que des travaux n’ont pas été réalisés correctement. Les bandes jaunes en cause devront être refaites dans les prochaines semaines.

Le contrat de marquage ayant été octroyé à une entreprise, cette dernière devra apporter les correctifs nécessaires sans frais supplémentaires.

Sur les médias sociaux, les citoyens sont nombreux à se questionner relativement à la conformité du marquage effectué jusqu’à maintenant dans MHM. Il semble y avoir plusieurs façons de calculer le fameux cinq mètres de dégagement créant ainsi de la confusion chez plusieurs citoyens.

À un point tel que l’arrondissement a publié un communiqué sur son site Internet pour clarifier la situation et préciser les règles d’implantation.

Ainsi donc, s’il y a une ligne d’arrêt pour les véhicules, la zone de cinq mètres débute à ladite ligne d’arrêt.

S’il n’y a pas de ligne d’arrêt, mais qu’il y a un corridor piéton, le marquage débute alors à la ligne qui marque la fin du corridor piétonnier.

S’il n’y a ni ligne d’arrêt ni corridor piéton, le marquage s’effectue à environ un mètre en retrait du centre de la courbe, soit là où serait normalement située la fin de la zone piétonne.

S’il y a une borne-fontaine, la ligne de peinture est prolongée pour inclure la zone de restriction de stationnement de celle-ci.

Sur la photo, le marquage aurait dû débuter à partir de la ligne d’arrêt pour les véhicules, ce qui n’a pas été fait.

Lors d’une tournée de divers secteurs de l’arrondissement, Le Flambeau a aussi pu constater certaines disparités dans les travaux de marquage.

L’arrondissement rappelle que les fameuses bandes jaunes en bordure du trottoir sont une aide visuelle pour les automobilistes.

En effet, il n’y a aucune obligation pour les arrondissements de procéder au marquage de la zone de dégagement aux intersections.

Plusieurs arrondissements ont décidé de le faire et MHM fait partie du lot. L’opération est présentement en cours et devrait se terminer à l’automne. À terme, toutes les intersections de MHM seront dégagées sur une longueur de cinq mètres, soit grâce à du marquage jaune pour les rues résidentielles ou à un panneau de signalisation pour les rues artérielles.

La Ville de Montréal maintient quant à elle son intention de faire respecter, d’ici décembre 2018, les règles déjà prévues au Code de la sécurité routière concernant l’interdiction de stationner son véhicule à cinq mètres d’une intersection.

Les automobilistes fautifs sont passibles d’une amende de 57$ plus les frais.

Arrondissement d’Anjou
Dans l’arrondissement d’Anjou, il n’est pas prévu pour l’instant de procéder au marquage des zones de dégagement sur les artères locales.

Les automobilistes devront se fier à leur œil de lynx avant de garer leur voiture à proximité des intersections.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!