Collaboration spéciale Les membres du Chez-Nous de Mercier-Est ont récemment eu l'occasion de rencontrer les candidats des principaux partis se faisant la lutte dans la circonscription de Bourget.

Logements communautaires pour les aînés, soins à domicile, services de santé adéquats, soutien aux aidants naturels, mobilité, les préoccupations des aînés de la circonscription de Bourget sont nombreuses et ils souhaitent élire des gens qui auront à cœur leur bien-être.

Avec 16% de gens âgés de 65 ans et plus dans la circonscription électorale de Bourget, les aînés auront assurément leur mot à dire le jour du scrutin.

Les candidats des principales formations politiques étaient donc de passage dans les locaux du Chez-Nous de Mercier-Est, jeudi, pour séduire l’électorat du troisième âge.

Richard Campeau, de la Coalition avenir Québec, Vincent Girard, du Parti libéral du Québec, Maka Kotto, du Parti québécois, et Marlène Lessard, de Québec solidaire, ont tous accepté l’invitation du Chez-Nous de Mercier-Est, et une quarantaine de membres de l’organisme ont assisté à l’événement.

«On ne parle pas assez des enjeux des aînés. Pourtant, avec le vieillissement de la population qui s’accentue, ça devrait être une priorité pour les politiciens», estime M. Blais, qui se faisait un devoir d’être présent pour entendre les candidats.

Le résident de Mercier-Est, qui a toujours voté aux élections municipale, provinciale et fédérale depuis 1972, croit qu’il faut donner de «l’oxygène aux aînés».

Plusieurs vivent avec des revenus très modestes qui souvent sont sous le seuil de la pauvreté, fait-il remarquer.

En fait, 20,6% des personnes de 65 ans et plus de la circonscription de Bourget ont un faible revenu.

«Tout coûte cher. Ceux qui sont privilégiés peuvent s’en sortir, mais les autres ont beaucoup de difficultés à joindre les deux bouts. Ça prend plus de programmes et de mesures adaptés à la réalité et à leurs besoins pour les soutenir, autant en habitation, en santé qu’en transport.»

Son collègue M. Gauthier, qui écoutait également avec attention les propositions des candidats, croit que la priorité des priorités doit être la santé, notamment par le biais d’investissements dans les soins à domicile et dans l’accessibilité au réseau de la santé.

Son choix n’est pas encore définitif. Il attend de voir les résultats des divers sondages à venir puisque cette année, il votera de façon stratégique.

Il ne s’en cache pas, son objectif est de sortir les libéraux du pouvoir.

Au terme de la rencontre avec chacun des candidats, les gens présents ont pu avoir une meilleure idée des programmes de chacun des partis. Plusieurs se donnaient encore quelques jours pour décortiquer l’information reçue avant d’officialiser leur choix le jour J.

Quant à Léo Fortin, directeur général du Chez-Nous de Mercier-Est et animateur de la rencontre, il était content de pouvoir entendre les candidats sur les enjeux aînés.

Les préoccupations de son organisme et des membres de son conseil d’administration touchaient surtout les budgets dévolus aux centres communautaires aînés, à la répartition de tels centres pour une équité territoriale et à l’autonomie accordée à ces centres.

Engagements de la Coalition avenir Québec
-Financement accru pour les soins à domicile

-Construction d’une vingtaine de «Maison Gilles-Carle» pour offrir du répit aux proches aidants

-Crédit d’impôt jusqu’à 2500$ pour les aidants naturels

-Construction de «maisons des aînés» climatisées et modernes

-Tramway, plus d’autobus, transformation de la rue Notre-Dame en boulevard urbain pour améliorer la mobilité

-Financement de base pour les organismes communautaires à long terme

-Investissement en éducation, notamment pour offrir la maternelle 4 ans

Engagements du Parti libéral du Québec
-Crédit d’impôt bonifié à 1500$ pour les aidants naturels et soutien accru

-Bonification de 1000$ du crédit d’impôt existant pour les travailleurs de 65 ans et plus qui souhaitent demeurer en emploi

-Investissements dans les infrastructures de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont et les supercliniques

-Investissement de 200M$ par année dans les soins à domicile

-Bonification du Régime des rentes

-Les programmes Allocation logement et Supplément au loyer se poursuivent

-Soutien à la construction de logements abordables

Engagements du Parti québécois
-Construction de 3000 unités de logement social par année (un nombre qui pourrait atteindre 5000 unités avec l’ajout des sommes du fédéral)

-Aide à l’amélioration des logements pour permettre aux gens de rester dans leur logement ou maison

-Investissement de 100M$ par année pour cinq ans dans le soutien à domicile

-Bonification de l’offre de soins à domicile de 900 000 heures dès la première année d’un mandat du PQ

-Crédit d’impôt «solidarité aîné» de 350$ pour ceux dont les revenus sont inférieurs à 35 000$

-Majoration de 5% du salaire des travailleurs de plus de 65 ans par l’arrêt des cotisations au Régime des rentes.

-Climatisation des CHSLD

Engagements de Québec solidaire
-Assurance dentaire universelle

-Salaire minimum à 15$

-Revenu minimum garanti pour tous de 12 000$ annuellement

-Réinvestissement dans les infrastructures et le personnel en santé

-Augmentation dans le financement des soins à domicile

-Climatisation des CHSLD

-Accessibilité du transport en commun pour les aînés

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!