Archives Le Flambeau Une soixantaine d'emplois sont offerts au port de Montréal pour faire face à la croissance des activités du transport maritime.

La croissance se poursuit dans l’industrie du transport maritime. L’Association des employeurs maritimes (AEM) est à la recherche d’employés pour pourvoir 65 nouveaux postes à temps plein offerts au port de Montréal.

Dans les prochaines semaines, 50 débardeurs et 15 vérificateurs doivent se joindre aux quelque 1200 employés de l’AEM.

L’organisation à but non lucratif embauche et paie les employés du port. Elle est aussi responsable des affectations pour répondre aux besoins de ses membres, principalement des propriétaires, des exploitants, des agents de navire ainsi que des entreprises d’arrimage et des opérateurs de terminaux.

«Depuis la signature de l’Accord de libre-échange entre le Canada et l’Union européenne, le port de Montréal se démarque comme route maritime privilégiée par les transporteurs pour accéder aux marchés du centre du Canada et du Midwest américain», de souligner par voie de communiqué Stéphane Morency, président et chef de la direction de l’AEM.

Ces nouveaux emplois permettront de répondre à la forte croissance du nombre de conteneurs provenant d’Europe en circulation au port de Montréal. Ils s’ajoutent à la prolongation des heures d’ouverture des barrières des terminaux portuaires, maintenant ouvertes jusqu’à 23h, et représentent un investissement de près de 8M$ annuellement.

Le port de Montréal est le deuxième plus important port au Canada. Il dessert 40 millions de personnes en une journée de camionnage et 70 millions de personnes en moins de deux jours de train. Il génère des retombées économiques annuelles de 2,1G$.

En 2017, le volume total de marchandises manutentionnées au port de Montréal a atteint un record avec 38 millions de tonnes, une augmentation de 7,6% par rapport à l’année précédente.

La croissance du secteur des conteneurs a été de 5,8%, alors que la plus forte augmentation en termes de tonnages a été enregistrée par le vrac liquide avec 7%.

Le port de Montréal, c’est plus de 2000 navires par année, jusqu’à 2500 camions par jour et de 60 à 80 trains par semaine.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!