Collaboration spéciale Un nouveau programme en jeux vidéo sera offert à l'école secondaire Édouard-Montpetit à la rentrée scolaire 2019-2020.

L’école secondaire Édouard-Montpetit offrira un tout nouveau programme en jeux vidéo à la rentrée scolaire 2019-2020. Le Esports-études sera le premier du genre au Canada.

Le programme, réalisé en collaboration avec l’Académie Esports de Montréal (AEM) souhaite inculquer une pratique saine et structurée du jeu vidéo.

«En misant sur l’encadrement et l’éducation, c’est une façon de lutter contre la cyberdépendance, la cyberintimidation et le décrochage scolaire chez les jeunes», croit Patrick Pigeon, directeur de l’AEM.

Le Esports-études s’inspire de la formule traditionnelle des programmes «sport-études.» Les élèves suivent leur formation générale en matinée à Édouard-Montpetit, et en après-midi, ils se déplacent dans les locaux de l’AEM pour leur formation en sport électronique. Le tout durant 36 semaines, cinq jours semaine et quatre heures par jour.

Des activités physiques diverses pour aiguiser les réflexes, de la théorie sur les phases de jeu et l’histoire du jeu vidéo et la pratique (jeu) sont au menu.

«Le programme est 100% E-sports. Nous ne touchons pas au volet programmation», souligne M. Pigeon.

Amélioration de la santé physique et psychologique, socialisation, renforcement du sentiment d’appartenance, augmentation de la motivation et réduction du décrochage scolaire, les bienfaits seront nombreux selon le directeur de l’AEM et identiques aux programmes conventionnels «sport-études.»

«On le sait, lorsque les jeunes ont une motivation particulière à aller à l’école, ils sont persévérants et complètent leurs études. Un suivi académique régulier sera fait», assure M. Pigeon.

Le programme Esport-études sera offert à tous les élèves d’Édouard-Montpetit, de la première à la cinquième secondaire, garçons et filles sans distinction.

Il est difficile de prévoir le nombre d’élèves qui opteront pour ce nouveau programme. Ce dernier sera présenté lors de la Journée portes ouvertes d’Édouard-Montpetit, qui se tiendra le 30 septembre prochain. Les gens pourront notamment s’inscrire à cette occasion.

«Nous avons besoin de 15 à 20 jeunes pour former un premier groupe. Nous pouvons accueillir une cinquantaine d’élèves dans nos installations actuelles, mais nous avons la possibilité d’occuper des locaux adjacents si nécessaire. Évidemment, nous souhaitons ouvrir le plus de groupes possible», de mentionner Patrick Pigeon.

Montréal occupe une place très enviable dans l’industrie canadienne du jeu vidéo. Les métiers qui y sont associés permettent aux gens de très bien gagner leur vie avec un salaire moyen de 77 300$, un gain de 8% en deux ans, selon le Rapport 2017 de l’Association canadienne du logiciel de divertissement.

Pour les joueurs professionnels, dans les gros tournois internationaux de jeux vidéo les bourses atteignent les millions de dollars. On est très loin des joueurs de salon de fin de semaine.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!