Steve Caron/Flambeau de l'Est

Les électeurs de la circonscription d’Anjou–Louis-Riel ont fait leur choix. Ils ont décidé de réitérer leur confiance envers la députée sortante Lise Thériault, candidate du Parti libéral du Québec (PLQ).

Dès les premiers résultats sommaires, la candidate de la Coalition avenir Québec, Michèle Gamelin, a pris les devants.

Il aura fallu attendre que près de 20 boîtes soient dépouillées pour que la candidate libérale ne prenne le dessus.

Une fois en avance, Mme Thériault n’a pas eu à se faire de soucis.

«Je n’étais pas inquiète. C’est le même scénario pour chaque élection. On commence lentement et notre vote ne fait que croître», a commenté la candidate libérale.

Mme Thériault, qui sollicitait un sixième mandat, représente les électeurs de sa circonscription depuis 2003.

Au cours de la campagne, elle a misé sur une présence sur le terrain et n’a jamais tenu les électeurs pour acquis.

«Une élection, c’est sur le terrain que ça se gagne, électeur par électeur. Il faut aller à la rencontre des gens et, croyez-moi, j’en ai rencontré des gens au cours de cette campagne.»

En plus de 16 ans de vie politique, la députée a développé une relation privilégiée avec ses électeurs.

«La passion est toujours là et c’est avec enthousiasme et énergie que je remplirai mon mandat.»

Dès demain, elle entend travailler fort pour améliorer les services aux aînés et voir à la construction d’une nouvelle école pour Anjou–Louis-Riel.

Un gouvernement caquiste majoritaire
Les résultats à l’échelle de la province ont toutefois été différents. Le gouvernement du Québec en sera un caquiste. Mme Thériault siégera donc dans l’opposition.

Une expérience qu’elle a vécue dans le passé et qui ne l’inquiète pas trop.

«Mon rôle sera différent à l’Assemblée nationale, mais je demeure d’abord et avant tout la députée d’Anjou–Louis-Riel. Ça, ça ne change pas.»

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!