(Photo TC Media-Steve Caron) Dès le 1er juillet, les résidents de plusieurs HLM de Mercier-Est et Mercier-Ouest pourront se procurer des fruits et légumes frais à moindre coup grâce à la mise sur pied du projet de vélo-marché de l'organisme Y'a quelqu'un l'aut'bord du mur.
Les résidents de Mercier-Est et Mercier-Ouest pourront dorénavant se procurer des fruits et légumes frais à deux pas de chez eux grâce à des vélo-marchés qui se rendront dans les différents HLM du quartier pour offrir tomates, laitue, concombres et plus encore à moindre coût.

L’initiative de Y’a quelqu’un l’aut’bord du mur (YQQ), en partenariat avec les agriculteurs des jardins collectifs de l’organisme, le Sésame et des producteurs maraîchers locaux, a pour objectif d’améliorer l’accessibilité aux aliments frais.

« On retrouve plusieurs déserts alimentaires dans le quartier. Dans certains secteurs, notamment les paroisses Saint-Victor et Saint-François-d’Assise, les gens doivent faire souvent plus de 3 kilomètres pour trouver des produits frais. Normalement, on parle de déserts alimentaires lorsque les gens doivent se déplacer à pied à plus de 500 mètres de leur domicile pour s’approvisionner.

« Deux cyclistes, sur leur triporteur, remédieront à la situation en se rendant dans les HLM du quartier. Les gens pourront y faire directement leurs achats de fruits et légumes frais », explique Michèle Séguin-Letendre, chargée de projet à YQQ.

Des ateliers, des animations ou encore des découvertes de produits locaux seront aussi offerts aux résidents. Ces derniers pourront en apprendre davantage sur la façon de cuisiner tel légume par exemple ou la façon de l’agencer, etc.

Dans Mercier-Est, les endroits visités seront les HLM Honoré-Beaugrand, Thomas-Chapais, Duchesneau et Dupéré.

Du côté de Mercier-Ouest, ce sont les Habitations Longue-Pointe, la résidence Cité des âges, le CRC Saint-Donat et le HLM de Marseille qui feront l’objet de points de vente.

Il s’agit d’une première initiative du genre dans le quartier et les instigateurs du projet sont très optimistes.

« Lorsque nous avons effectué notre tournée des différents HLM pour rencontrer les résidents, ils étaient enthousiastes, indique Mme Séguin-Letendre. Nous croyons beaucoup en cette formule et eux aussi. »

Kiosques maraîchers

En plus des vélo-marchés, YQQ récidive pour une autre saison avec son projet de kiosques maraîchers. Encore là, l’objectif est d’offrir des produits frais aux résidents du quartier.

Cette année, la formule prend de l’expansion. Il y aura trois points de vente plutôt qu’un seul comme dans le passé. Les mercredis au CLAC de Guybourg, les vendredis à l’Éco-quartier Tétreaultville et les samedis au Sésame.

« Nos kiosques maraîchers sont une façon de rejoindre une clientèle différente. L’important, c’est de multiplier les initiatives de toutes sortes pour que finalement, les gens aient accès à des fruits et légumes frais tout simplement », croit Mme Séguin-Letendre.

Pour connaître les adresses et horaires des endroits visités et des kiosques maraîchers, on se rend au www.info-yqq.com.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!