(Photo: pacophoto.ca) Les travaux de réfection de la rue Sherbrooke sont une fois de plus reportés, au grand dam des riverains de l'artère.
Les riverains de la rue Sherbrooke doivent faire preuve de patience, puisque les travaux de réfection prévus sur l’artère sont une fois de plus reportés.

Les résidents, qui doivent endurer le bruit et les vibrations causés par le passage des poids lourds à toute heure du jour et de la nuit, sont exaspérés.

Ils misaient sur les travaux à venir pour atténuer, du moins en partie, les inconvénients de cette circulation lourde sur leur qualité de vie.

Le contrat d’asphaltage et de resurfaçage, entre Honoré-Beaugrand et Baldwin, a été octroyé à la fin de l’été 2011, à Louisbourg SBC, division Simard-Beaudry Construction, pour un montant total de 855 000 $.

Les travaux devaient débuter à l’automne de la même année et être terminés en novembre 2011.

L’échéancier a été modifié une première fois, lors des incidents survenus aux paralumes du tunnel Ville-Marie. La Ville-centre avait alors reporté plusieurs travaux pour améliorer la fluidité de la circulation sur l’île de Montréal, dont ceux de la rue Sherbrooke dans l’est de la métropole.

Par la suite, la nouvelle planification prévoyait que la réfection de la rue Sherbrooke soit faite à la fin de l’été 2012. Au mois d’août dernier, les élus de Mercier – Hochelaga-Maisonneuve (MHM) apprennent que la Ville-centre retarde de nouveau les travaux.

Cette fois, la raison invoquée est que des travaux majeurs doivent être faits à trois chambres de vannes et deux regards d’égouts du secteur. Ces travaux imprévus retardent donc encore ceux prévus auparavant.

« Rien ne sera fait avant 2013 et on ne sait pas à quel moment tout sera terminé », déplore le conseiller de Tétreaultville, Gaëtan Primeau.

Depuis que les poids lourds ne peuvent plus emprunter la rue Notre-Dame la nuit, à moins de livraison locale, plusieurs camionneurs se tournent vers la rue Sherbrooke. Il y a plus de 25 000 véhicules qui y circulent chaque jour, dont près de 1400 camions.

Les citoyens du secteur se plaignent régulièrement que leur demeure vibre et que leur tranquillité est perturbée par le bruit.

Les travaux doivent améliorer la situation et sont impatiemment attendus. Certains se demandent s’ils seront un jour réalisés.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!